Indochine : des nazis dans les rangs de la légion

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Les légionnaires - combattant en Indochine - étaient pour beaucoup d’origine allemande. Parmi eux, on trouvait des jeunes perdus lors de la chute du IIIe Reich, mais d’authentiques nazis.

En 1945, le corps expéditionnaire français d’Extrême-Orient est mis sur pied pour chasser les Japonais d’Indochine. Les forces françaises se heurtent à Ho-Chi-Minh jusqu’au sanglant épilogue de Diên Biên Phu. L’armée s’appuie sur des engagés volontaires, au premier rang desquels les légionnaires.
La forte présence dans leurs rangs d’Allemands et d’Autrichiens a intéressé le documentariste allemand Marc Eberle, qui a réalisé en 2005 pour Arte un film sur le sujet. D’après les sources, la présence germanique monta parfois à 60% des effectifs de la légion durant le conflit (un chiffre de 70% est même rapporté dans le documentaire).
Marc Eberle explique : "Mais c’est certain qu’il y eut parmi eux des criminels, des gardiens de camps et des SS soucieux de se refaire une virginité ».
Peu de Français connaissent ces faits relatifs à la légion. Et pour cause, ce n’est certainement pas la période la plus gratifiante pour notre armée.
Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr – 06.11.48.77.63
Observateur de la comédie humaine
Pour écrire vos plus beaux récits avec vous.
Indochine : des nazis dans les rangs de la légion
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article