Europe : sortir de l'euro, la solution ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

~~Extrait du blog de Jacques Attali paru dans « L’Express » du 21 mai 2014 : Point n° 4 :

« L'euro est la cause de tous nos malheurs. Sans lui, il n'y aurait pas besoin de rigueur budgétaire et la croissance serait de retour. » C'est sûrement !'argument le plus absurde : si on revient au franc, les comptes bancaires de chaque Français, comme leurs livrets d'épargne, seront immédiatement recalcules dans cette monnaie, de suite dévaluée face a l'euro. Voyant fondre la valeur de leurs dépôts, les épargnants demanderont à ouvrir un compte en euros, pour y transférer leurs avoirs, déjà en partie déprécies. Le franc se dévaluera alors plus encore, le taux d'intérêt montera en flèche et les dettes ne pourront plus être finançables. L'abandon de l'euro, c'est donc la certitude d'une dévalorisation massive des patrimoines des Français, même les plus modestes, qui plongera le pays dans une dépression dont il ne se relèvera jamais. Il faut au contraire plus d'Europe, pour se protéger des excès de la mondialisation.

Vous qui, honnêtement, par désespoir, colère ou défi, vous apprêtez à voter FN, pensez a ces arguments avant de le faire. Votez pour n'importe qui d'autre, s'il vous plait. Même blanc. Mais épargnez au pays la honte d'avoir tourne le dos à toutes les valeurs qui font sa grandeur."

Commentaire : Plutôt que de nous unir, nous cherchons en permanence des boucs-émissaires. L’euro, les étrangers seraient sources de tous nos malheurs. Ce n’est quand même pas aussi simple que ça. On qualifie d’étrangers des français originaires de nos colonies. Je le vois chaque jour dans mes recherches historiques. On oublie de préciser dans quelles conditions ces gens ont été traités. Dans la mondialisation ambiante, il faut renforcer notre Europe. Il faut pour cela des députés qualifiés désireux de faire avancer notre Europe. Sans cette volonté, nous allons à la catastrophe.

Christian Dechartres – écrivain public – biographe – www.cd-lmdp.fr – 06.11.48.77.63. Observateur de la comédie humaine.

Europe : sortir de l'euro, la solution ?

Commenter cet article