Pénurie de profs de maths ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

La moitié des postes d'enseignants de mathématiques n'ont pas été pourvus lors de la séance exceptionnelle 2014 du concours externe du Capes.

En cause, des conditions de travail dégradées et des salaires trop bas.

Extrait de l’article de FranceTVinfo du 1er mai 2014.

  • « Dans le bas des classements internationaux. Ce désamour des Français pour les mathématiques n'est pas qu'une impression ou une idée reçue. D'après une vaste enquête menée dans 24 pays, et publiée en octobre 2013, notre capacité à utiliser des compétences numériques et mathématiques, la "numératie", est une des "plus basses" des pays évalués.
  • Ce constat a été conforté, en partie, par le classement Pisa publié en décembre 2013, après une étude conduite, en 2012, dans 61 pays. Cela est à relativiser, a relevé notre blog L'Instit'humeurs : "Si on compare les résultats des élèves français à Pisa 2012 avec ceux de Pisa 2009, on s'aperçoit que les scores sont stables depuis 2006 en maths (496 points contre 495 en 2012)."
  • Mais, de façon paradoxale, les chercheurs français excellent dans les mathématiques. L'Hexagone compte 11 lauréats de la médaille Fields (considérée comme le Nobel de mathématiques) sur un total de 50, et se place juste derrière les États-Unis. »
  • * Commentaire : Prend-on réellement conscience de l’importance du problème ? La maitrise du français chute régulièrement. Les vocations pour le métier d’enseignant diminuent au rythme des incivilités envers les professeurs. Je le constate autour de moi à travers mes échanges avec des « clients », tout individu qui maitrise le français et les bases des mathématiques parvient à gérer ses affaires ; il est en capacité de maitriser un litige, de comprendre un courrier un peu complexe, d’organiser sa vie de façon plus ordonnée.
  • Il est important et urgent de redonner à la jeunesse cette formation de base qui manque même à certains étudiants en faculté. On voudrait faire apprendre l’histoire – c’est un exemple - à des jeunes parfois incapables de rédiger un paragraphe sans fautes et dans une syntaxe compréhensible. Or, les détails de l’histoire ne souffrent pas l’approximation.
  • Quant aux lauréats en mathématiques, ce sont certes des moins de 40 ans, mais la nouvelle génération est-elle en mesure de rivaliser avec eux ? Je le souhaite, mais les moyens actuels et dans un proche avenir vont les handicaper.
  • Alors réagissons tous pour une prise de conscience collective.
  • Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr 06.11.48.77.63.
  • Observateur de la comédie humaine
  • Pour écrire les plus belles pages de votre vie avec vous.
Pénurie de profs de maths ?

Commenter cet article