Les frappes ciblées autorisées par Obama : angoissant

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Les frappes ciblées autorisées par Obama : angoissant

Des frappes "ciblées" ??? Ce qualificatif m'inquiète. Les Israéliens ont également utilisé des frappes ciblées à Gaza. C'est l'argument du gouvernement de Netanyahou quand il frappe les populations de la bande de Gaza.

Or, nous en sommes à 2000 morts et 10000 blessés.

Extrait de « 20 minutes » :

• Dans quelles mesures, les enfants sont-ils victimes du conflit? 419 enfants sont morts depuis le début. Les enfants tués étaient très jeunes. Plus de 70 % avaient douze ans ou moins. On compte également presque 3.000 blessés. Avec parfois des blessés très graves, qui sont mutilés, brûlés, ou qui ont perdu la vue. Plus généralement, on estime que 400.000 enfants sont en état de choc et ont besoin d’un soutien psychologique. Cela représente presque la moitié des enfants à Gaza.

• Comment repère-t-on un enfant en état de choc? Les enfants sont terrifiés. En raison des bombardements notamment, le jour et la nuit. Plusieurs marqueurs montrent leur détresse psychologique. On voit des enfants qui ne dorment pas, qui ne mangent pas, qui font des cauchemars, ou pipi au lit. Certains ne parlent plus, regardent dans le vide, ne réagissent plus lorsqu’on s’adresse à eux. D’autres ne veulent plus quitter leurs parents et s’accrochent à eux lorsqu’ils quittent la pièce.

De plus, Netanyahou déclare : "Israël n'a rien contre les Gazaouis". Que vivrait-on s'il avait de la haine envers eux ?

Alors, avec les frappes ciblées - ou chirurgicales, peu importe le mot - des USA, on peut craindre le pire.

Christian Dechartres – écrivain public, biographe – www.cd-lmdp.fr – 06.11.48.77.63.

Observateur de l'histoire et de la comédie humaine.

Commenter cet article