Chleuh : d’où vient ce mot ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Chleuh : d’où vient ce mot ?

En 1940, ce mot – à connotation péjorative - apparait dans le langage pour désigner les allemands en tant qu’ennemis. Mais, d’où nous vient ce mot ? C’est bien avant la seconde guerre mondiale que nous trouvons l’origine de « chleuh ».

En recherchant dans l’étymologie, on s’aperçoit que ce substantif désigne un peuple berbère du sud-ouest marocain dans le Haut Atlas. On retrouve l'origine à l'installation du protectorat français au Maroc en 1912. Les Français rivalisaient alors avec les allemands. Les habitants de cette tribu se nommaient les chleuhs ; ce nom a rapidement été donné par les troupes françaises à l’ensemble des colonies ou à des opposants dont ils ne comprenaient pas la langue.

Lors de la Première Guerre mondiale, le mot apparait avec le sens de soldat des troupes territoriales. Puis le mot est utilisé dans l’acception « frontalier parlant une langue autre que le français : comtois ou alsacien ». Le sens évolue vers « personne allemande ou de langue allemande ».
En mai 1940, le « chleuh » désigne le militaire allemand dont on ne comprend pas la langue. L’origine de ce mot est peu connue. Les allemands se sont vu affubler – avec les évolutions successives - du nom d’un peuple berbère.

Étonnant ! Non.

Christian Dechartres – écrivain public - http://www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.

Observateur de la comédie humaine.

Pour partager, échanger, dialoguer, écrire votre histoire de vie.

Commenter cet article