Pour éviter les perles au bac, et après…

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

* Se méfier des paronymes :

  • Le soldat va agoniser sur le champ de bataille ; mais le voisin grincheux n’en finit pas d’agonir d’injures les enfants dans la rue.
  • La formulation a induit l’élève en erreur ; mais le peintre a enduit le mur.
  • J’ai une inclination particulière pour la littérature du XVIIIème siècle ; mais la tour de Pise a une inclinaison inquiétante.
  • Ses paroles ne sont pas dénuées d’humour ; mais son crâne est dénudé.
  • J’écris à l’attention du directeur ; mais j’ai bien l’intention d’obtenir gain de cause.
  • Se perdre en conjectures ; mais suivre l’évolution de la conjoncture économique.
  • Je vais voir un éminent spécialiste ; mais le moment est imminent
Les paronymes ont des formes et des prononciations proches. Soyez vigilants dans leur utilisation. Réfléchissez au sens de la phrase et dans le doute formulez d’une façon dont vous êtes plus sûr.
Christian Dechartres – écrivain public – « Le mot de passe » - http://www.cd-lmdp.fr  - 06.11.48.77.63.

Pour vous aider à formuler, pour relire vos textes, pour écrire votre histoire de vie…

Pour une somme modique, vous pouvez faire corriger un texte et vous assurer un résultat irréprochable. Estimation gratuite.
Pour éviter les perles au bac, et après…

Commenter cet article