De l’abus des suffixes

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

De l’abus des suffixes

Avec le suffixe « able » nous pouvons former des adjectifs indiquant une « possibilité de ».

Si vous pouvez recommander Monsieur Dupont, on dira qu’il est recommandable.

Les suffixes se placent à la fin du mot primitif pour former des dérivés.

* Triste exemple

Sur la photo de l’étiquette jointe, on peut lire que l’emballage n’est pas micro-ondable !!! Ce nouveau mot est probablement un dérivé du verbe micro-onder bien connu de nos académiciens…

On pourrait en rire si ces manifestations de l’inculture ne prenaient pas des proportions aussi importantes dans la vie quotidienne, dans les entreprises, dans les rédactions, dans les services publics…

* Inquiétant pour nos jeunes têtes blondes.

Relevons la tête et luttons pour le respect de notre langue. Donnons l’habitude à nos proches d’employer le français avec la plus grande simplicité, ce sera un premier pas. Car faire simple n’est pas aisé pour tous…

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.

Observateur du vaudeville sans fin que nous offre la société

Pour aller de l’avant tous ensemble.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article