Saturation, épuisement professionnel : comment réagir

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Saturation, épuisement professionnel : comment réagir

Et si ça vous arrivait ?

Sentiment d’impuissance, désespoir. Soyons vigilants, ça n’arrive pas qu’aux autres. En faisant bloc, nous pouvons éviter les symptômes tels que pertes de sommeil, fatigue, stress, mal de dos souvent annonciateurs d’un burn out.

  • Pour ce faire, nous devons lutter tous ensemble contre toutes les formes de harcèlement.
  • Cessons de faire passer l'intérêt personnel au premier plan.
  • Cessons de vouloir éliminer des "concurrents" dans le milieu professionnel.

Personne n’est indispensable

A ceux qui m'ont dit "Mais je dois suivre, je n'ai pas le temps de manger, il faut que je travaille le dimanche, ..." je répète : "Pensez-vous à votre famille ? Dans quel état serez-vous dans 5 ans, voire bien avant ? Vous serez jetable comme les autres. Ne vous croyez pas indispensable ! Valorisez votre entourage professionnel et familial. Vivez en bonne intelligence avec vos collègues et vos proches. Ne cherchez pas la lumière à tout prix. Vous pouvez vite sombrer dans l'obscurité..."

Prenez de bonnes habitudes

Apprenons à nous relaxer régulièrement. Savez-vous combien la petite sieste du début d’après-midi est réparatrice ? Le corps se détend, la mémoire se régénère, la performance est bien meilleure après cet endormissement d’une vingtaine de minutes. Des salariés et des entrepreneurs l’ont bien compris. Il est regrettable que ceux qui pratiquent la sieste - ô combien réparatrice – soient encore contraints de se dissimuler.

"La grandeur d'un métier est peut-être avant tout, d'unir les Hommes.

Il n'est qu'un luxe véritable et c'est celui des Relations Humaines.

En travaillant pour les seuls biens matériels, nous bâtissons nous-mêmes notre prison, avec notre monnaie de cendre qui ne procure rien qui vaille de vivre."

Antoine de Saint Exupéry

Aimez les gens ; aimez votre travail, oui, mais avec intelligence. Le partage constitue le meilleur antidote aux maux de la société « moderne ».

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.

Observateur du comportement de ce prédateur dans notre société ; j’ai nommé « l’homme ».

A lire également :

http://cd-lmdp.over-blog.fr/article-pas-de-rupture-sous-la-contrainte-115356462.html

http://cd-lmdp.over-blog.fr/article-de-la-relation-108272670.html

http://cd-lmdp.over-blog.fr/article-le-bonheur-c-est-simple-123103707.html

Commenter cet article