19 mars 1962, pourquoi l’occulter ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Les accords d’Évian – le 19 mars 1962 – mettaient fin à la guerre d’Algérie. La France reconnaissait l’indépendance de l’Algérie dans son intégralité.

Une guerre sanglante dont les plaies sont encore béantes

La guerre d’Algérie trouve son origine dans les massacres de Sétif qui ont débuté le 8 mai 1945 et dans la déception du statut organique accordé à l’Algérie en 1947. Cette guerre durera de 1954 à 1962.

L’emploi de la tortue dans ce conflit a souvent été controversé. Les preuves en sont toutefois tangibles.

Les attentats de l’OAS – Organisation armée secrète - se poursuivirent après le 19 mars 1962 et provoquèrent le départ de plus d’un million de Français d’Algérie.

Une colonisation « silencieuse »

Cette guerre aura fait l’objet d’un mutisme insupportable. Les accords d’Évian mettaient fin au conflit et à une colonisation entamée en 1830. En 1848, les départements 91, 92, 93 – respectivement Alger, Oran, Constantine avaient été créés. Viendra ensuite s’ajouter le département 94 – Territoires du sud. La numérotation venait à la suite des départements de métropole.

Des gouvernements essoufflés

Les événements d’Algérie – comme on aimait à le dire – provoquèrent également la chute de la IVe République.

A lire aussi : http://cd-lmdp.over-blog.fr/2015/05/mai-1945-a-setif-guelma-et-kherrata-eliminer-les-intellectuels-d-abord.html?utm_source=_ob_share&utm_medium=_ob_twitter&utm_campaign=_ob_sharebar

http://cd-lmdp.over-blog.fr/2014/04/france-un-passe-pas-toujours-glorieux-en-algerie.html

Faut-il balayer l'histoire d'un revers de main ?

En 1994, la repentance  prit un nouveau sens : une lettre de Jean-Paul II faisait état d'un regret relatif à des actes commis dans le passé par des membres de l'Eglise et reconnus publiquement comme des fautes avec le recul de l'Histoire.

Les peuples peuvent s'inspirer de cette initiative du pape pour faire acte de repentance dès lors que des actes barbares ont été commis envers des populations. Ce n'est que justice.

 

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.

  • Observateur d'un monde féroce
  • Pour ne pas oublier
  • Pour comprendre

Commenter cet article