Comment récupérer des faits gênants pour renforcer le système

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Comment récupérer des faits gênants pour renforcer le système

Le système n’est jamais affaibli par la révélation d’un fait embarrassant ; mais consolidé par le « recyclage » de ce fait.

Quand Sarkozy est mis en examen, son avocat proclame : « c’est une bonne nouvelle ! »

Et la plaidoirie qui s’ensuit déroute l’auditeur. On se perd dans les circonvolutions politiques juridiques hors d’atteinte du commun des mortels. L’affaire est si bien menée que nombre de Français pensent que l’ancien président est persécuté par la justice. Les révélations avérées sur Bygmalion n’entament en rien leur confiance.

Tapie - Lagarde

Quand Tapie reçoit des centaines de millions d’euros grâce à ce tribunal arbitral tant contesté, nous sommes anéantis par l’ampleur des sommes dont une grande partie est réglée par nos impôts. Un salarié ne peut même pas imaginer ce que représente la somme tellement elle est gigantesque. À l’origine, nous avions – entre autres - Mme Lagarde aujourd’hui présidente du Fond Monétaire International.
Le système a-t-il été ébranlé par l’affaire Tapie ? Non. La puissance de la finance est telle et ses défenseurs si prolixes que les Français ont admis les explications.

Un système bien rôdé

Les faits les plus graves finissent par renforcer un système mafieux. Les maîtres de ces méthodes contestables se protègent mutuellement et trouvent des parades toujours plus efficaces après chaque nouvelle affaire.
Les Cahusac, Balkany, Le Pen, Jean-Pierre Sauvage, Philippe Kaltenbach, Gaston Flosse… et des dizaines d’autres constituent une caste très solidaire. Les apparentes rivalités politiques s’estompent quand apparaissent les ennuis financiers.

Ne restons pas indifférents

Prenons conscience de cet état de fait pour mieux réagir. Nous, citoyens français, ne devons en aucun cas cautionner ces pratiques. C’est pourtant ce qui se produit quand l’idole d’un électeur est mise en examen ou condamnée.
Mesurons l’ampleur de notre responsabilité dans ces affaires, cessons de cautionner un système malsain et contre productif pour la majorité d’entre nous.

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://www.cd-lmdp.fr - 06 11 48 77 63

Observateur des castes nuisibles à notre société

Pour réagir ensemble.

Comment récupérer des faits gênants pour renforcer le système

Commenter cet article