LE LIERRE ET LE ROSIER : leçon d’humilité

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

  LE LIERRE ET LE ROSIER : leçon d’humilité

Un Lierre, en serpentant au haut d’une muraille,

Voit un petit Rosier et se rit de sa taille.

L’arbuste lui répond : « Apprends que sans appui

J’ai su m’élever par moi-même ;

Mais toi dont l’orgueil est extrême,

Tu ramperais encore sans le secours d’autrui. "

LE BAILLY.

MAXIME

L’orgueil déjeune avec l’abondance, dîne avec la pauvreté et soupe avec la honte.

Cette fable est une leçon pour les orgueilleux, pour ceux qui vantent bien haut leurs qualités et qui se moquent facilement de la faiblesse des autres. Ce sont toujours ceux-là qui, comme le lierre, ont besoin du secours d’autrui.
Tout au contraire, le vrai mérite, semblable au rosier, est toujours modeste.

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr

Progressons tous ensemble avec notre jeunesse.

Commenter cet article