Expulsé avant l’hiver, le trottoir pour univers

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Te voilà sur le trottoir,

Dès que l’hiver fut venu.

Tu ne peux plus entrevoir

Le doux rêve d’une main tendue.

 

Te voilà sur le trottoir ;

Les logements vides tu les vois

Et les nantis se font voir,

Ils se font voter des lois.

 

Te voilà sur le trottoir

Expulsé de ton logement.

Les édiles il faut les voir

Prêter tous leurs boniments.

 

Te voilà sur le trottoir.

Revenu universel,

On le rejette sans savoir,

Agité comme une crécelle.

 

Te voilà sur le trottoir ;

Toi aussi, mais comme beaucoup,

Tu attends les réchauffoirs.

Mais ne viennent que des grigous.

 

Te voilà sur le trottoir,

Les politiques cumulards

Qui se font toujours bien voir

Ne t’apportent aucun espoir.

 

Te voilà sur le trottoir.

De ce tout nouveau repaire,

En quête d’un gîte illusoire,

Tu cherches de nouveaux repères.

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.frhttp://cd-lmdp.over-blog.fr/

 

Pour un monde plus humain

Que le mot fraternité ait un sens.

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article