Trump élu grâce aux réseaux sociaux ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Comment l’histoire devrait nous ouvrir les yeux

« Dans la petite ville de Hameln, les rats, jadis, pullulaient. Mais, un jour, un personnage bizarre se présenta à l’entrée de la ville. Il avait le teint blême, des yeux étranges, une mèche de cheveux sur le front. Il marchait vite, et les talons de ses bottes sonnaient sur le pavé ; et, tout en marchant, il jouait de la flûte, et il tirait de cette flûte une mélodie singulière ; et voici qu’en l’entendant, les rats commencèrent à sortir des maisons, des caves et des greniers, et à courir derrière lui.

La mélodie les émouvait jusqu’au fond de l’âme ; elle répondait à leurs aspirations confuses, à leurs nostalgies, à leurs passions, à leurs espoirs ; elle les berçait, elle les excitait, elle les enchantait, elle exerçait sur eux une force d’attraction irrésistible. En une troupe noire, de plus en plus dense, les rats trottaient aux trousses du sorcier. Celui-ci les conduisit de la sorte jusqu’au fleuve. Sans s’arrêter, il y pénétra. Les rats y pénétrèrent avec lui, fascinés par sa musique ; et le sorcier et les rats disparurent dans les eaux… »

L’homme à la mèche de cheveux sur le front n’est autre qu’Hitler. Le dictateur est parvenu à entraîner un peuple doté d’humanisme et d’universalisme vers une idéologie suicidaire. Les faits se déroulaient dans les années 1930.

 

Comment attirer les électeurs naïfs

En novembre 2016, un homme à la coiffure étrange – est-ce un signe ? – est parvenu à se faire élire président de la première puissance mondiale. Lui aussi a charmé les électeurs avec un discours souvent provocateur, xénophobe à outrance, ô combien misogyne. Ses propos anxiogènes n’ont rien à envier à certaines paroles d'Hitler à la tribune ou dans « Mein Kampf ».

Sans les réseaux sociaux, Donald Trump aurait-il été élu ? On peut en douter. Dans les dernières semaines de la campagne, les informations tronquées, les hoax, les rumeurs ont inondé la toile pour cautionner son discours haineux et pour discréditer sa rivale. Un internaute se vante d’avoir submergé « Facebook » de fausses informations visant à faire adhérer les Américains les plus radicaux aux idées funestes de Trump. On peut penser que ces manœuvres ont faussé le jugement des Américains.

 

Pourquoi il faut agir vite contre les hoax

De nombreux lecteurs d’hoax jubilent à l’idée qu’on pense comme eux et qu’il faut relayer ces pseudo-informations. Le résultat est désastreux.

Zuckerberg aurait l’intention de lutter contre les fausses informations diffusées sur Facebook. Bien lui en prenne.

http://www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/facebook/signalement-fact-cheking-comment-facebook-veut-lutter-contre-les-fausses-informations_1928867.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20161120-[lestitres-coldroite/titre6]

Mais qu’il agisse vite. Il nous faut éviter la même mésaventure en France lors de l’élection de notre président de la République.

 

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr -http://cd-lmdp.over-blog.fr/

Pour une information raisonnée

 

 

Commenter cet article