Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La religion : organe de paix ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

La religion : organe de paix ?

Quelle que soit votre opinion sur la religion, vous êtes certainement d’avis qu’elle a exercé une grande influence sur les hommes. Toutes les époques de l’histoire en sont la preuve tangible.

• En raison de l’influence qu’elles ont exercée sur des centaines de millions de gens, on peut se demander si les religions du monde sont une force favorisant la paix et la sécurité. On ne peut que s’interroger sur leur contribution à l’agitation qui règne sur la planète.

• Ne porteraient-elles pas la plus grande part de responsabilité dans la situation présente de l’humanité menacée par un grand chaos ?
Que dit le « Dieu » universel ? Aimez-vous les uns les autres. Tu pardonneras. Tu ne tueras pas. Or, des combattants de toutes obédiences trouvent motifs à massacrer le peuple qui ne partage pas la même religion.
• A-t-on besoin d’adhérer à une religion pour aimer son prochain, pour pardonner, pour répandre le bonheur ? Certainement pas. Là aussi, nous pouvons trouver des exemples d’hommes et de femmes dévoués pour leur prochain sans besoin de se prévaloir de telle ou telle religion.

Les raisons ? En voici déjà une : celui qui n’a pas de religion a un devoir de résultat que n’a pas celui qui peut se confesser…

Christian Dechartres – écrivain public - http://www.cd-lmdp.fr- 06.11.48.77.63

Observateur de la comédie humaine

Pour vous prêter la main au quotidien.

Partager cet article

Repost 0

Corée du Sud : un développement prodigieux en 60 ans

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Corée du Sud : un développement prodigieux en 60 ans

Pourquoi la Corée du Sud s’impose-t-elle avec autant d’éclat sur la scène internationale ? Pourquoi la Corée du Nord s’est-elle fermée de la sorte ?

Le Sud du 38ème parallèle est devenu symbole d’innovation, de nouvelles technologies, de grandes marques de téléphone, de télévision, de voitures.

A l’inverse, le Nord – avec son régime dictatorial – exclut sa population de tout progrès. Séoul est devenue la 3ème mégalopole du monde. Qui aurait pu l’imaginer ainsi à la fin de la guerre de Corée en juillet 1953 ?

La situation géographique de la Corée en fait une presqu’ile, un carrefour convoité depuis la nuit des temps. La population résulte d’un métissage extraordinaire entre chinois, japonais, sibériens, mongols. Sa position de carrefour lui a valu de nombreux conflits ; cependant cette place de croisement constitue également un avantage.

*** Échanges avec M. Rahmani
- Christian Dechartres : Monsieur Rahmani, vous avez vécu le conflit de Corée jusqu’à la fin des hostilités. Dans quel état se trouvait le pays quand vous l’avez quitté ?
- Abdelkader Rahmani : A la fin de la guerre – en juillet 1953-, le paysage de la Corée du Sud n’était qu’une terre rasée par les bombardements chimiques américains. Après ces désastres, le génie naturel de la population a fait des miracles : relance de l’agriculture, des recherches scientifiques qui ont donné un essor économique incroyable à ce pays. La Corée est devenue l’une des premières puissances mondiales. Elle se fait également remarquer par la qualité de ses écoles.

Ainsi commence l’ouvrage « L’histoire de la Corée – pays du matin calme – et sa guerre tragique » Entretiens avec Christian Dechartres.

Depuis bientôt deux ans, nous travaillons sur ce livre à vocation pédagogique. Avec M. Rahmani, nous partageons cette volonté de faire connaître l’histoire pour mieux comprendre l’évolution de notre monde.

Le livre sort, vous pouvez le commander par le biais du bon joint.

Christian Dechartres – écrivain public - http://www.cd-lmdp.fr - Le Mot de Passe – 06.11.48.77.63.

L'histoire de la Corée... A. Rahmani - entretiens avec Christian Dechartres

Partager cet article

Repost 0

Quand l’épouvantail devient monstre

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Quand l’épouvantail devient monstre

"A force de montrer au peuple un épouvantail, on crée le monstre. Ne parlez donc plus. Le jour où le Juif ne sera qu’un homme comme vous, il sera notre frère.

Et la tactique s’indique, absolument opposée. Ouvrir les bras tout grands, réaliser socialement l’égalité reconnue par le Code. Embrasser les Juifs , pour les absorber et les confondre en nous. Nous enrichir de leurs qualités puisqu’ils en ont. Faire cesser la guerre des races en mêlant les races. Pousser aux mariages, remettre aux enfants le soin de réconcilier les pères. Et là seulement est l’œuvre d’unité, l’œuvre humaine et libératrice.

L’antisémitisme, dans le pays où il a une réelle importance, n’est jamais que l’arme d’un parti politique ou le résultat d’une situation économique grave."

Voilà ce qu’écrivait Zola en son temps dans « La vérité en marche ». Je m’empresse d’ajouter au mot juif : catholique, musulman, protestant… Oui, il faut cesser de stigmatiser toute ethnie, toute religion, toute communauté et ouvrir nos bras aux « autres » quels qu’ils soient. Nous en aurons automatiquement le retour.

Ce passage de Zola est plus actuel que jamais ; l’arme de la xénophobie par certains partis dans un contexte économique tendue s’est avérée à toutes les époques. Si vous faites l’objet d’attaques répétées au travail ou dans votre vie privée, vous avez une réaction naturelle de vengeance.

Alors, ne cédons pas à cette tentation dangereuse de faire porter des responsabilités à d’autres sans analyse sérieuse. La vérité est tout autre.

Christian Dechartres – écrivain public - - 06.11.48.77.63.

Observateur de la comédie humaine

Pour vous rendre service au quotidien.

Partager cet article

Repost 0

12 novembre 2014 : le silence de l’administration vaut accord

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

12 novembre 2014 : le silence de l’administration vaut accord

En quoi cela consiste ?

Le silence gardé pendant plus de deux mois par l’administration sur une demande va désormais valoir accord (sauf exceptions).

La liste des démarches pour lesquelles le silence de l’administration vaut accord est disponible sur le site legifrance.gouv.fr. http://www.service-public.fr/actualites/003362.html

* Pour qui ?

Les demandes peuvent provenir de personnes physiques ou morales de droit privé (personnes publiques exclues).

* Pour quand ?

À partir du 12 novembre 2014

Pour toutes demandes adressées aux services de l’État et aux établissements publics administratifs de l’État.

* Au plus tard le 12 novembre 2015

Pour toutes demandes adressées aux collectivités territoriales et leurs établissements publics, aux organismes de sécurité sociale (CPAM, Caf...) et aux organismes chargés de la gestion d’un service public administratif.

C’est comment ? L’usager doit demander à l’administration de prendre une décision individuelle le concernant.

Attention, les demandes ne doivent pas :constituer une réclamation ou un recours administratif contre une décision déjà prise, présenter un caractère financier (sauf pour certains cas en matière de sécurité sociale), concerner les relations entre les autorités administratives et leurs agents. Lorsqu’une demande est adressée à une autorité administrative qui n’en est pas chargée, cette dernière doit la transmettre à l’autorité administrative compétente, le délai au terme duquel le silence peut valoir acceptation court alors à partir de la date de réception de la demande par l’autorité compétente.

À noter également : si l’autorité compétente informe l’auteur de la demande qu’il n’a pas fourni l’ensemble des informations ou justificatifs exigées par les textes législatifs et réglementaires, le délai ne court qu’à partir de leur réception. C’est à la demande de l’intéressé que la décision implicite d’acceptation fait l’objet d’une attestation par l’administration. Une décision d’acceptation résultant du silence de l’administration peut être retirée en cas d’illégalité.

Publié le 07.11.2014 - Direction de l'information légale et administrative

Une étape importante pour les français face à l'administration.

Christian Dechartres - écrivain public - http://www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.

Observateur de la comédie humaine

agissant pour le bien-être d'autrui.

Partager cet article

Repost 0

Pour une meilleure performance : une tâche à la fois

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Pour une meilleure performance : une tâche à la fois

Vouloir accomplir deux ou trois choses en même temps se révèle contreproductif. Le pouvoir mental faiblit pour chacune des tâches à cause de la concentration nécessaire au changement de foyer d'attention.

Utilisez quelques astuces pour éviter ces situations.

1. Dressez une liste de choses à faire et effacez chaque tâche accomplie.

2. Finissez ce que vous avez entrepris et travaillez dans la concentration.

3. Évitez les distractions en travaillant: radio, téléphone, télévision, ordinateur, etc.

4. Prenez des pauses. Vous reprendrez le travail après quelques minutes de repos avec beaucoup plus de concentration et d'ardeur.

Une règle de base incontournable : faites en sorte que votre esprit soit là où est votre corps!

Christian Dechartres – écrivain public – 06.11.48.77.63. http://www.cd-lmdp.fr

Observateur de la comédie humaine

Pour vous faire profiter des meilleurs moments de la vie.

Partager cet article

Repost 0

Cinq actions matinales pour passer une très belle journée

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Cinq actions matinales pour passer une très belle journée

Mettez-en le plus possible en pratique en une heure ou moins.

1. Bougez pour accroître votre niveau d'énergie. L'idéal est de marcher au moins dix minutes. Cet exercice active votre métabolisme et améliore votre humeur.

2. Contactez vos amis. Tentez de revoir un camarade que vous aviez perdu de vue. Les liens serrés aident à voir la vie sous un meilleur angle.

3. Débarrassez-vous de cette tâche que vous ne cessez de remettre à plus tard. Le soulagement sera énorme et vous redonnera de l’énergie.

4. Planifiez des sorties plaisantes. Allez enfin voir ce spectacle ou commandez ce livre que vous voulez lire depuis longtemps, ou encore sortez avec vos meilleurs amis.

5. Souriez! Le simple fait de faire travailler les muscles des joues vous rend plus sympathique et attire la bonne humeur.

Essayez, ça marche. Renouvelez l’expérience régulièrement. Ne dites pas seulement « c’est vrai » ; faites-le. Et vous trouverez un nouveau souffle.

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - www.cd-lmdp.fr – 06.11.48.77.63. http://www.cd-lmdp.fr

Observateur de la comédie humaine

Pour vous faire vivre la vie autrement.

Partager cet article

Repost 0

Compte pénibilité : www.preventionpenibilite.fr

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Compte pénibilité : www.preventionpenibilite.fr

Travail de nuit, en équipes successives alternantes ou encore travail répétitif. À partir du 1er janvier 2015, le compte personnel de prévention de la pénibilité entre en vigueur.

Pour tout savoir sur les modalités d’application de ce nouveau dispositif issu de la loi de janvier 2014 sur la réforme des retraites, vous pouvez : soit contacter le 3682 (appel non surtaxé) du lundi au vendredi de 8h à 17h, soit consulter le site internet http://www.preventionpenibilite.fr/

Il existe 10 facteurs de risques professionnels : certains de ces facteurs sont pris en compte dès le 1er janvier 2015 (travail de nuit, en équipes successives alternantes, répétitif ou en milieu hyperbare), d’autres à partir du 1er janvier 2016 (manutentions manuelles, postures pénibles, vibrations mécaniques, agents chimiques, températures extrêmes ou bruit).

Les salariés exposés pendant une année complète à un seul de ces facteurs obtiennent 4 points et ceux exposés à plusieurs facteurs 8 points. Ce compte qui est plafonné à 100 points sur l’ensemble de la carrière peut être utilisé pour une action de formation professionnelle en vue d’accéder à un emploi non exposé ou moins exposé, un passage à temps partiel sans baisse de rémunération ou encore un départ anticipé à la retraite.

Les informations sont disponibles sur le site ; elles permettront à chacun de découvrir les premières mesures entrant en vigueur en 2015.

Christian Dechartres - écrivain public - www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.

Observateur de la comédie humaine pour vous rendre service.

Partager cet article

Repost 0

Taxe annuelle sur les véhicules les plus polluants

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Taxe annuelle sur les véhicules les plus polluants

Si vous êtes propriétaire d’un véhicule fortement émetteur de dioxyde de carbone, vous devrez régler une taxe annuelle de 160 euros au titre du « malus écologique annuel ». Il en est de même si vous avez un contrat de location pour une durée de 2 ans ou un contrat avec option d’achat.

Le préfet du département de votre domicile avait jusqu’au 31 octobre 2014 pour émettre le titre de perception de cette taxe. C’est un décret du 13 octobre 2014 qui a reculé la date limite d’émission précédemment fixée au 30 avril.

La taxe est ensuite recouvrée par les services de la Direction générale des finances publiques. Cette taxe est due à partir de l’année qui suit la délivrance du certificat d’immatriculation. Elle concerne les véhicules dont le taux d’émission de dioxyde de carbone excède certaines limites (par exemple 190 g/km pour les véhicules dont la première immatriculation date de 2012, 2013 ou 2014).

Christian Dechartres - Le Mot de Passe - écrivain public - www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.

Observateur de la comédie humaine.

Partager cet article

Repost 0

"Devenir soi"

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

"Devenir soi"

"Personne ne doit vous dicter à votre place la vie que vous devez mener". C'est à cette thèse en particulier qu'est consacré le nouveau livre de Jacques Attali "Devenir soi".

"Réussir, ce n'est pas ce que l'école ou les parents m'imposent. Ce n'est pas ce que la société décide pour moi.

Accessoirement, si tout le monde devient soi, si tout le monde s'épanouit, cela crée une société dans laquelle la croissance est plus forte encore" a-t-il argumenté sur le plateau des 4 vérités.

Avant d'en arriver à la conclusion que "l'on découvre très vite que pour devenir soi, il faut aider les autres à devenir eux-mêmes".

Commentaire : Agissez pour vivre votre vie et devenir ce que vous décidez d’être. Aidez les autres à réaliser la même démarche ; ainsi vous créez un cercle vertueux.

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr – 06.11.48.77.63.

Observateur de la comédie humaine

Pour vous en faire profiter.

Partager cet article

Repost 0

Ce qui change avec la loi Alur

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Ce qui change avec la loi Alur

Publié le 30.10.2014 - Direction de l'information légale et administrative

Frais d’agence, dépôt de garantie, charges... La loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (dite loi Alur) modifie certaines règles applicables en matière de location.

Les frais d’agence facturés au locataire sont plafonnés pour l’état des lieux, les visites, la constitution du dossier, la rédaction du bail. Les tarifs appliqués doivent être affichés.

Dépôt de garantie : En cas de restitution tardive de dépôt de garantie, des intérêts de retard sont dus au locataire. Le taux d’intérêt varie selon la date de signature du bail. Pour les baux signés après le 27 mars 2014, le dépôt de garantie dû au locataire est majoré d’une somme égale à 10 % du loyer mensuel (hors charges) pour chaque mois de retard commencé.

Charges récupérables : Les pièces justificatives des charges doivent être tenues à la disposition du locataire pendant les 6 mois qui suivent l’envoi du décompte.

Paiement des charges, Litiges locatifs : Le bailleur peut récupérer les arriérés de loyer pendant 3 à 5 ans.

Travaux en cours de bail : Le locataire doit laisser les travaux se faire dans le logement qu’il occupe mais une réduction de loyer est appliquée si les travaux durent plus de 21 jours.

Congé du locataire : Pour un bail signé après le 27 mars 2014, le locataire qui veut donner son congé bénéficie d’un préavis réduit à 1 mois s’il habite dans une zone dite « tendue » (généralement les grandes agglomérations).

Congé du bailleur : Si le motif du congé ne correspond pas à la réalité, le locataire peut contester devant le juge pour obtenir des dommages et intérêts. Le bailleur risque par ailleurs des poursuites pénales.

Trêve hivernale et expulsion : Aucune expulsion ne peut intervenir pendant la période de trêve hivernale (du 1er novembre au 31 mars).

Christian Dechartres - Ecrivain public - Le Mot de Passe - www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63

Observateur de la comédie humaine

Pour vous faciliter la vie

Partager cet article

Repost 0