Crédits immobiliers : les taux remontent

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

été 20100005 (2)

Les taux des crédits immobiliers remontent doucement

Les taux d'intérêt des prêts immobiliers augmentent, tout en demeurant intéressants pour les emprunteurs.

Le taux moyen d'un crédit immobilier en août 2013, hors assurance et frais de garantie, s'élève à 2,98 %. Les taux pratiqués par les banques poursuivent une lente remontée amorcée en juillet, mais demeurent sous la barre des 3 %.

Le taux des prêts immobiliers finançant l'acquisition de biens neufs sont ceux qui remontent le moins vite, avec un taux moyen de  2,95 %, contre 2,98 % pour le marché de l'ancien et 3,01 % pour le financement des travaux. 

Thierry Osifre – Le Particulier

Le journaliste du « Particulier » note une petite hausse des taux. Il faut maintenant analyser ce que signifie cette tendance dans les semaines à venir. Faut-il y voir un signe négatif ?

Peut-être pas.

Christian Dechartres – Le Mot de Passe – www.cd-lmdp.fr – 06.11.48.77.63.

 

Commenter cet article

AD 07/09/2013 20:03


"On a atteint le creux de la recession" : Selon le dernier baromètre Century 21, les transactions dans l'ancien ont en effet progressé de 6,6% au premier semestre, après une chute de 25% en 2012.
«On a atteint le creux de la récession dans le neuf et dans l'ancien, juge l'économiste. Mais la vraie reprise attendra la baisse du chômage». AD

DC 07/09/2013 20:00


Le Figaro commente : Afin d'attirer de nouveaux clients, les banques se sont en effet livrées ces derniers mois à une concurrence féroce sur le marché du crédit immobilier, qui a tiré les taux
vers le bas. Une baisse équivalente à un recul de 8,4% des prix des logements anciens. Mais en juillet, deux facteurs ont stoppé cette évolution. Les banques ont d'abord répercuté sur leurs
conditions de prêts une partie de la hausse des taux d'emprunt d'État enregistrée en juin et en juillet. La reprise du marché du crédit immobilier au deuxième trimestre a par ailleurs pu les
inciter à se montrer commercialement moins offensives. DC

Dechartreschris 07/09/2013 19:56



Le journal "Les Echos" explique la hausse : La bonne nouvelle est que la production de nouveaux crédits progresse, de 14,3 % en rythme annuel (sur 12 mois glissants). Cela est d’autant plus
encourageant que le baromètre Crédit Logement ne tient pas compte des rachats de crédits qui pourraient venir gonfler les statistiques. Il ne s’agit que d’opérations « réelles ». Les chiffres
du crédit aux particuliers publiés hier par la Banque de France suggèrent le même mouvement à fin juillet, avec une hausse de 3,2 % de l’encours de crédit immobilier sur un an, à 802 milliards
d’euros. L’institution souligne que les renégociations de crédit « n’influent pas » sur cette évolution.




Deux explications se conjuguent : d’une part les bonnes conditions de financement permettent aux emprunteurs de diminuer leur apport, et donc d’emprunter davantage. D’autre part, la hausse du
nombre des opérations est, pour Michel Mouillart, « une réalité, même si les signes sont encore ténus ». La production serait donc soutenue par une réelle dynamique de marché. CD