Le futur est un présent du passé

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

"Le futur est un présent du passé."

La relecture et l’analyse de cette maxime nous confortent dans l’idée qu’elle se vérifie très souvent.

Les cadeaux de la vie découverts plus tard ne sont que les fruits de nos actions antérieures. Nous n'en prenons pas suffisamment conscience. La relecture de nos travaux du passé - si l’on y attache de l’attention -, nous apporte la preuve que le labeur déployé dans le passé porte ses fruits dans le futur.

Nous récoltons ce que nous semons. La germination prend parfois du temps. Elle n’est pas aussi rapide que celle du blé. Mais ce temps est à la mesure de notre durée de vie.

A l'inverse, toutes les erreurs se paient un jour ou l'autre. Il suffit de reprendre la liste de nos difficultés pour comprendre que nous ne sommes pas étrangers aux malheurs qui semblent nous assaillir. J'écarte là, bien sûr, tous les accidents de la vie totalement indépendants de nos actions. Soyons lucides sur la gestion de nos "entreprises" individuelles ou collectives. Essayons d'être objectifs - si cela est possible - et nous tirerons aisément les conclusions de nos observations. Le manque de rigueur, l'empressement, l'absence d'écoute sont autant de maux qui nous pénalisent.

Une relecture attentive de nos actions passées nous fera prendre conscience de l’importance de cette maxime : « Le futur est un présent du passé ». C'est l'occasion de jongler avec les temps... et avec le temps

Cordialement,

Christian Dechartres – écrivain public

06.11.48.77.63 / www.cd-lmdp.fr / dechartresc@sfr.fr

 

Commenter cet article