Noël approche ; profitez des services de Christian Dechartres

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Formulez vos projets

Donnez un sens à votre vie

Contribuez à la solidarité familiale

Réalisez le plus beau cadeau pour vos proches

 

La relecture de la vie

La relecture de vie, le travail de mémoire, c’est une composante fondamentale du travail de l’écrivain public.

Se souvenir, relire sa vie, en relier les événements marquants est un des besoins les plus manifestes enfoui au fond de nous-mêmes. Une fois ce besoin satisfait, nous pouvons aller de l’avant.

Cette relecture de vie peut se dérouler sur une période courte ou bien s’étendre dans le temps.

Ce travail de la mémoire a deux aspects fondamentaux :

1. Il contribue grandement au processus identitaire ;

2. Il permet à la personne de retrouver le fil conducteur de toute son existence.

La mémoire humaine a de nombreuses dimensions. La mémoire affective renferme de multiples résonances émotionnelles. L’essentiel, c’est ce qui reste quand tout disparaît, ce qui a du sens, ou encore ce qui a du prix. Elle permet de se réapproprier sa vie, de retrouver l’unité intérieure. Pour cela, il faut réfléchir sur des événements de l’existence.

Les souvenirs - bons ou mauvais – sont tous porteurs d’enseignements. Des blessures et des cicatrices réapparaissent. L’évocation des culpabilités, qu’elles soient vraies ou fausses, donnent l’occasion de se libérer et de se réconcilier avec soi et avec les autres.

Mais, à travers ce travail de recherche dans les souvenirs, la personne peut se trouver confrontée à ses oublis.

Les sujets d’un certain âge, contrairement aux idées reçues, conservent une bonne mémoire des faits récents et évoquent naturellement une grosse part de souvenirs datant de moins d’un an. Pourquoi ? Ces souvenirs récents sont en lien avec ses  préoccupations actuelles de vie.

Parmi les souvenirs que les plus anciens d’entre nous évoquent spontanément, ce sont essentiellement des souvenirs enregistrés lorsque nous avions entre 10 et 30 ans.

Le rôle de l’écrivain public, c’est d’aider son client à faire ressortir les souvenirs enfouis, dont l’accès n’est pas immédiat, lesquels souvenirs se révèlent très importants pour la relecture de sa vie et la recherche de sens.

L’échange entre l’écrivain public et la personne désireuse de coucher son récit de vie sur le papier se passe fort bien. Le dialogue naturel favorise le retour de certains souvenirs.

Une dame dit un jour : « J’ai porté mon regard vers le futur et j’ai pris peur, car mes enfants sont tellement absorbés par l’éducation des leurs que je me suis sentie oubliée.  Je repense aux années trop courtes et trop vite passées, et j’accepte cette réalité implacable que rien ne peut durer. »

Elle avait envie de crier : «  Regardez-moi mieux, vous me verrez tel que je suis, et non telle que vous m’imaginez. »

Avec le temps, on se redécouvre grâce au fil conducteur de notre existence, et à la prise de conscience de nos joies comme de nos peines.

La relecture de vie peut provoquer un miracle. Le cœur revit d’une autre façon.

Le récit de vie écrit à quatre mains, c’est une main tendue qui vous aide à retrouver la sérénité. Votre entourage aura une vision de vous avant et une vision après la sortie de votre livre.

Savez-vous que les plus jeunes d’une famille désespèrent souvent de connaître leurs originaires à travers leur ascendance. Votre récit de vie crée un lien familial,  redonne un nouvel élan et vous évite la frustration du « si j’avais su… »

Alors… à bientôt pour échanger sur votre récit de vie ; sans engagement de votre part.

Que vous soyez à 3 kilomètres ou à 800 kilomètres, cela n’a pas d’importance.

 

Christian Dechartres, écrivain public – « Le Mot de Passe »

37270 Larçay - Site : www.cd-lmdp.fr

Courriel : dechartresc@sfr.fr – tel : 06.11.48.77.63

 

  

Quelques belles citations pour conclure cette présentation

 

« Il nous faut apprendre à vivre ensemble comme des frères ou nous préparer à périr ensemble comme des imbéciles. »           Martin Luther King

 

« Le meilleur service que l’on puisse rendre aux autres, c’est d’être heureux soi-même. »                Alain

 

« Qu’est-ce que le bonheur, sinon le simple accord entre un être et l’existence qu’il mène ? »         Albert Camus

 

« Ecrire sa vie, c’est vivre. C’est vivre plus consciemment, plus fortement. »                           René Rioul

 

« Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va. »                               Sénèque

 

« Avant de chercher un sens à la vie, il faut aimer la vie. »                                                    Dostoïevski

 

« Ceux qui ensoleillent la vie des autres éclairent également leur propre existence. »             James Matthew Barrie

 

« L’optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste est un imbécile malheureux. »        Georges Bernanos

 

 

A bientôt pour faire connaissance.

 

Christian Dechartres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article