Tahar Ben Jelloun "Les raisins de la galère" publié en 1995

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Extrait intéressant à commenter en 2012/2013 :

    3 « Pourtant, ça ferait une excellente émission : « Mesdames et Messieurs, nous sommes heureux de vous présenter une famille maghrébine heureuse au sein de laquelle il n’y a ni drogués, ni chômeurs, ni trafiquants, où les filles ne portent ni foulard sur la tête, ni voile sur le visage, où règne un équilibre presque naturel. Une famille respectée et aimée dans son quartier, qui donne envie de considérer autrement le Maghreb, l’islam et jusqu’à l’ensemble du monde arabe. Une famille comme il y en a sans doute des milliers, mais dont on ne parle jamais, parce qu’on n’y pense pas, parce que les mentalités restent vissées aux habitudes et aux préjugés. Or, cette famille idéale existe ; nous l’avons rencontrée. D’ailleurs, la fille ainée, Nadia, se présente aux élections sous l’étiquette des V… ! »

Dans ce roman, Tahar Ben Jelloun met en évidence les difficultés des enfants en transit qui ne savent plus où est leur patrie. Son ouvrage « Le racisme expliqué à ma fille » fut un grand succès. Il a été traduit en trente-trois langues.

Cet auteur psychothérapeute nous invite à prendre du recul face aux tumultes créés autour des familles d’origine étrangère. Nous pouvons en parler plus calmement.

CD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article