Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

5 articles avec environnement

L’obsolescence programmée : que proposent les candidats ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Le gouvernement suédois a adopté une mesure en 2016 consistant à réduire la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 25 % à 12 % sur la réparation des vêtements, des vélos, des réfrigérateurs et des machines à laver. Cette mesure marque la volonté de la Suède de réduire son impact environnemental, notamment en incitant les consommateurs à modifier leur comportement et en luttant contre l’obsolescence programmée. (Source HOP)

Que notre futur président fasse preuve de la même volonté

Demandons à nos candidats de s’engager sur des mesures similaires de telle sorte que nous n’ayons plus à jeter le portable après un ou deux ans d’utilisation. Et que nos appareils électroménagers soient réparables dans des conditions acceptables.

Des méthodes sournoises à dénoncer

Les techniques employées par les multinationales pour nous faire acheter de nouveaux produits à une fréquence toujours plus élevée deviennent intolérables. Tout est fait pour que les jeunes générations intègrent ce processus comme étant « normal ».

Les familles les plus pauvres sont évidemment les premières victimes de ce stratagème.

À lire : 

http://www.halteobsolescence.org/un-programme-daction-contre-lobsolescence/

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.frhttp://cd-lmdp.over-blog.fr/ 

Pour que l’intelligence ne soit pas qu’artificielle.

Partager cet article

Repost 0

Déchets des mines d'uranium en France, une omerta intolérable

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

En France, 186 sites miniers ont été exploités entre la fin de la seconde guerre mondiale et 2001, répartis sur 25 départements. Cette exploitation minière a généré à elle seule 300 millions de tonnes de déchets, essentiellement des boues radioactives et des stériles.

 

Ouvrez le lien qui suit pour comprendre l'omerta qui règne sur le nucléaire :

http://www.sortirdunucleaire.org/Les-anciennes-mines-d-uranium-en

 

Des solutions alternatives sont à mettre en oeuvre le plus rapidement possible. Pensons aux générations futures.

 

Le nucléaire constitue une menace trop souvent minimisée par les adeptes inconditionnels de cette énergie alors que des solutions propres et sans risques peuvent être mises en place intelligemment.

 

Christian Dechartres - écrivain public - www.cd-lmdp.fr

 

Pour faire éclater la vérité.

Partager cet article

Repost 0

Contribuez au développement des fermes bio en France, devenez-en actionnaire

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Vous pouvez participer au capital de la Foncière Terre de Liens

Pourquoi ?

Grâce à votre don, des terres et des fermes sont données en location à des paysans s’engageant à pratiquer une agriculture respectueuse de l’environnement.

 

Comment ?

Vous pouvez devenir actionnaire à partir d’une centaine d’euros. Vous pouvez aussi agir bénévolement sur le terrain. Vous pouvez confier une terre à « Terre de liens » ; elle protège votre terre et s’engage à respecter votre volonté.

 

Les donneurs ont un point commun :

La conscience aiguë de la valeur de la terre agricole, de son rôle nourricier et de la nécessité d’en prendre soin.

A l’heure des dérives économiques et financières catastrophiques pour l’environnement et la santé, participez – avec « Terre de liens » - à l’installation de paysans soucieux de pratiquer l’agriculture dans le respect de la nature et de la santé des consommateurs.

Grâce à ce lien, découvrez comment participer à l’opération :

https://www.terredeliens.org/?gclid=CjwKEAiAq8bEBRDuuOuyspf5oyMSJAAcsEyWNnqnjxJ2t94kGQ_agVWQmmGknXeIEwj8G7G58Ha9-hoC53fw_wcB

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr - http://cd-lmdp.over-blog.fr/

Pour progresser ensemble

 

Partager cet article

Repost 0

Trump, l’homme qui a trompé les électeurs et les sondeurs

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Un homme haineux, misogyne, raciste prend le pouvoir de la première puissance mondiale.

Campagne d’une rare médiocrité

La campagne électorale fut d’une rare violence, jamais atteinte en pareil contexte. Les Américains furent privés d’un débat de fond sur les sujets essentiels. Les insultes de Trump ont émaillé les meetings. On retiendra du personnage une personnalité peu fréquentable. On pouvait espérer qu’un tel candidat fût écarté de la course à la présidence. Il arriva à ses fins.

Un système pour les extrêmes ?

Des figures immondes accèdent à la tête de pays « évolués ». Faut-il y voir un défaut des systèmes électifs ? De grandes puissances ont à leur tête des gouvernants malades de leur ego et de leurs idées funestes.

Les programmes extrémistes recueillent l’assentiment d’un nombre croissant d’électeurs. C’est un signe des temps. Dans les discussions de « bistrots », les propos de rejet sont légion alors que le monde a besoin de fraternité, d’amour, d’altruisme.

Menace sur la terre

Et notre planète ? Nous savons tous qu’elle ne peut pas nourrir 8 milliards d’individus vivant comme les Américains. Il faudrait 5 planètes avec une consommation et un gaspillage dont nos voisins d’Outre-Atlantique sont coutumiers. Trump, sur ce point crucial pour l’avenir, n’est pas le président rêvé pour réduire la consommation d’eau et d’énergie sur notre planète en grande souffrance.

Nos enfants et petits-enfants auront à supporter l’inconscience des maîtres du monde indifférents au sort des futures générations. Armons-nous de patience ; nous avons le devoir de lutter contre les idées folles des politiques égoïstes.

Indispensable cohésion dans l’effort

Unissons nos efforts dans la perspective d’un monde plus humain. Mettons tout en œuvre pour atteindre des objectifs louables et salvateurs en faveur de nos progénitures.

L’immigration zéro, l’isolationnisme, les politiques ultralibérales, les systèmes de santé réservés aux seuls riches, tout cela doit être banni. Nous aurons besoin d’une grande énergie pour lutter contre ces idées néfastes. Rassemblons dès maintenant les forces vives pour un avenir meilleur.

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.frhttp://cd-lmdp.over-blog.fr/

Pour lutter ensemble

 

 

Partager cet article

Repost 0

CETA : un gros mot ? Que cache-t-il ? Pourquoi les Wallons s'y opposent ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

L’accord économique et commercial global (AECG) ou Comprehensive Economic and Trade Agreement (CETA), fait couler beaucoup d’encre. Il suscite de nombreuses controverses. Les Wallons s’opposent à sa mise en place ; ils attendent plus de garanties :

  1. Une multinationale pourrait porter plainte contre un état si jamais elle estimait que l’état mène une politique contraire à ses intérêts, c’est un premier point de désaccord.

  2. Une agriculture mal protégée par le traité dans sa forme actuelle, c’est la seconde pierre d’achoppement.

  3. Si jamais le CETA était approuvé, les firmes américaines pourraient se lancer à l’assaut des réglementations qui leur sont défavorables, et ce par le biais de leurs filiales canadiennes, c’est le troisième point de divergence avancé par les Wallons.

La Commission européenne est censée négocier le TTIP (ou Tafta), le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement, avec les États-Unis. Après le blocage sur le CETA, le TTIP a-t-il un avenir ?

 

Pourquoi le CETA fait-il peur ?

 

a) Sur le plan monétaire

Il doit encourager la concurrence et libéraliser les échanges financiers. Est-ce bien le moment dans un monde dominé par les empires financiers et touché par le scandale des Panama Papers ?

 

b) Sur notre environnement :

Avec le CETA,  les gouvernements auraient la faculté d’introduire des critères environnementaux et sociaux dans l’attribution des marchés publics, c’est très bien. Mais le texte les incite à choisir l’offre la plus « avantageuse ». La messe est dite.

 

c) Sur l’Audiovisuel :

L’exception culturelle serait de rigueur dans ce traité. Mais, contrairement au Canada, l’Union Européenne n’a pas protégé son secteur culturel (livres, presse, etc.). On peut imaginer les conséquences du CETA.

 

d) Sur la santé :

Les tribunaux pourraient remettre en question les décisions publiques en faveur de la santé et de l’environnement. Cela n’augure rien de bon.

 

e) Sur les hormones et les productions animales

Pour exporter du bœuf et du porc, les producteurs canadiens doivent développer des chaînes de production séparées sans hormone. Peut-on être assez naïfs pour croire en la transparence d’un tel dispositif ?

 

En conclusion

On peut comprendre pourquoi les Wallons sont inquiets de la mise en application du CETA en l’état actuel du texte. Pourquoi d’autres pays n’ont-ils pas mis leur veto ? C’est que les lobbies ont dû réaliser un travail de grande ampleur.

Maintenant, si vous souhaitez lire l’intégralité du texte proposé à l’UE, voici le lien :

http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=COM:2016:444:FIN

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.frhttp://cd-lmdp.over-blog.fr/

« Le jour où on laissera le loup garder les troupeaux, il ne restera plus un seul mouton sur la terre. » FOG

Partager cet article

Repost 0