L’émir Abd-el-Kader prisonnier d’état au château d’Amboise

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

L’émir Abd-el-Kader prisonnier d’état au château d’Amboise

Le duc d'Aumale, 5e fils de Louis-Philippe, lors de la colonisation de l'Algérie devient gouverneur. II capture l'émir Abd-el-Kader.

Après avoir déposé les armes le 24 décembre 1847, l’émir est transporté à Toulon puis transféré à Pau.

Le célèbre prisonnier est ensuite assigné à résidence au Château d'Amboise - novembre 1848 - avec sa famille et sa suite composée d'environ quatre-vingts personnes. L'émir passe quatre ans au Château avant d'être personnellement libéré par Louis Napoléon Bonaparte (1808-1873), Prince- Président, le 16 octobre 1852. II quitte la France pour la Turquie, puis la Syrie.

II consacre l'essentiel de sa vie à la méditation et l'enseignement jusqu'a sa mort le 26 mai 1883 à Damas.

Un monument à la mémoire des membres de sa suite décédés à Amboise a été érigé des 1853 dans le «jardin d'Orient » dans le haut du parc du château.

Lors de votre visite à Amboise, découvrez ce jardin d'Orient, il honore les compagnons de l'émir Abd-el-Kader.

Christian Dechartres - écrivain public - www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63

Observateur de la comédie humaine

L’émir Abd-el-Kader prisonnier d’état au château d’Amboise
L’émir Abd-el-Kader prisonnier d’état au château d’Amboise L’émir Abd-el-Kader prisonnier d’état au château d’Amboise
L’émir Abd-el-Kader prisonnier d’état au château d’Amboise
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article