De la relation

Publié le par cd-lmdp

Une confiance aveugle nuit bien plus à une relation qu’un scepticisme modéré. A l’inverse, une confiance mutuelle reposant sur l’expérience facilite le règlement des problèmes.

Mieux vaut persuader que contraindre.  Une bonne relation se passe d’approbation.

Partager des idées, oui. Mais garder à l’esprit que la relation de travail ne constitue pas une relation amicale.

Les bons accords commerciaux dépendent essentiellement de la faculté à travailler ensemble, même en dépit de valeurs différentes.  La reconnaissance de l’autre, l’absence de contrainte favorisent la bonne relation.

Dans nos démarches, nous devons garder à l’esprit l’intérêt de la relation. Exclure les motivations égoïstes relève du bon sens, et pourtant…

Dans toute relation, il faut impérativement deux gagnants pour la pérennité des affaires.

Construire une relation efficace assure la satisfaction des intérêts mutuels.

Bonne journée.

Christian Dechartres – écrivain public – révélateur d’image.

Commenter cet article