Décret Crémieux : des conséquences mesurables

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Décret Crémieux : des conséquences mesurables

Le décret Crémieux : décret no 136 qui accorde d’office en 1870 la citoyenneté française aux 35 000 Juifs d'Algérie.

- Complété par le décret no 137 portant « sur la naturalisation des Indigènes musulmans et des Étrangers résidant en Algérie » : pour ce qui les concerne, la qualité de citoyen français n’est pas automatique puisqu’elle « ne peut être obtenue qu’à l’âge de vingt et un ans accomplis » et sur leur demande.

- La naturalisation ne sera que très rarement attribuée aux indigènes musulmans qui restent sous le régime de l'indigénat.

- Les décrets nos 136 et 137 sont pris à Tours en Conseil de Gouvernement du Gouvernement de la Défense nationale le 24 octobre 1870 et sont signés d’Adolphe Crémieux (député de la Drôme et ministre de la Justice), Léon Gambetta (député de la Seine et ministre de l’Intérieur), Alexandre Glais-Bizoin (député des Côtes-du-Nord) et Léon Fourichon (député de la Dordogne et ministre de la Marine et des Colonies).

* Les israélites indigènes des départements de l'Algérie sont déclarés citoyens français ; en conséquence, leur statut réel et leur statut personnel seront, à compter de la promulgation du présent décret, réglés par la loi française, tous droits acquis jusqu'à ce jour restant inviolables.
* En revanche, les indigènes musulmans doivent se contenter - dans la majorité des cas – de leur régime d’indigénat.
• Le décret concernant les juifs d'Algérie est promulgué à Tours, où s'est réfugié le gouvernement de la Défense nationale. Il succédait à l'Empire après la défaite de Sedan. Il peut être considéré comme l'une des premières grandes mesures de la IIIe République.
Les effets de ce décret : toute forme d’antisémitisme avait disparu sous la restauration monarchique et le second empire. Or, ce décret met en lumière les juifs. Sous la IIIème République, réapparait l’antisémitisme ; avec l’affaire de Panama, la finance juive est prise pour cible, l’affaire Dreyfus s’ajoute à l’ambiance antisémite.

A l’heure où les juifs sont à la une, certains retours sur l’histoire nous donnent un éclairage nécessaire à la compréhension des événements du moment.

Christian Dechartres – écrivain public, biographe – www.cd-lmdp.fr – 06.11.48.77.63

Observateur de l’histoire et de la comédie humaine.

Commenter cet article