Karine Le Marchand, non à votre émission « Bisounours »

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Non, vos invités ne sont pas des victimes

  • Marine le Pen est exclue des médias, on ne l’invite pas, on la taquine pour ses idées… Voyez comme son enfance fut difficile…

Vous voulez nous faire larmoyer sur l’extrême humanité de Marine. Vous mettez en avant son abnégation, son altruisme. A voir votre émission, jamais un mot de travers, jamais une idée xénophobe de la part de la présidente du FN. Ambition intime nous dresse un portrait idyllique de cette femme.

  • N. Sarkozy ? Un homme d’une gentillesse ! Il ne sait pas faire du mal aux autres, c’est hors de ses moyens. Les témoignages abondent pour décrire un homme exceptionnel d’humanité.

Quid des séquences « Casse toi pauvre c… », « Le karcher », et les répliques assassines envers certains collaborateurs ou journalistes hors du champ des caméras ?

Pas de sensationnel, s’il vous plait

Cette émission travestit complètement la personnalité des candidats à la fonction suprême. Et elle donne une image idyllique des invités, ça en devient inconvenant. Vous rendez-vous compte ? Bruno le Maire est amoureux de sa femme ! Il aime ses enfants ! C'est un scoop journalistique, çà ?

Le bon journalisme réveille les nantis installés dans leur confort et réconforte les affligés

Avant l’élection présidentielle, nous avons besoin de réalisme, pas de savoir si Sarkozy collectionne les femmes. Le métier du journaliste n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie. Quoi de neuf et d’intéressant pour nous faire comprendre ce qui nous attend si untel prend le pouvoir ?

Que le journal favori de Nicolas Sarkozy soit l’Équipe ne me rassure pas. - Karine Le Marchand, vous êtes face à des candidats à la présidence de la République, vous ne passez une soirée avec des copains. La gravité de la situation actuelle mérite des développements d’un autre niveau.

Par le roman, nous pouvons restituer la vie, la vraie, à condition qu’il soit réaliste

« Le réaliste, cherchera, non pas à nous montrer une photographie banale de la vie, mais à nous en donner la vision plus complète, plus saisissante, plus probante que la réalité même. » Ainsi s’exprimait Maupassant dans la préface de Pierre et Jean, roman réaliste puissant sur les relations familiales.

Avec votre émission, Karine Le Marchand, nous voguons dans le registre des romans « Harlequin », catégorie réservée à ceux qui n’attendent rien de la lecture sinon se faire bercer dans un monde de Bisounours.

A la veille de l’échéance présidentielle, les Français - fort démunis face aux médias - ont besoin d’un éclairage autrement plus instructif que votre émission « Ambition intime ». Ce dont nous avons besoin, c’est de véritables informations sur les intentions réelles des candidats. Nous attendons qu’ils soient dotés d’une forte ambition pour la France et les Français. Leur ambition personnelle ne nous intéresse pas.

Informez, restituez la vérité

La mission du journaliste : identifier des faits, les vérifier - et seulement après - restituer l’information utile au public. Vous n’avez transmis aucune information utile, seulement des émotions comme dans les mauvais films, avec des ficelles énormes.

Vous serez gentille de nous épargner ce type d’émission inutile et contre-productive.

Christian Dechartres – écrivain public – http://www.cd-lmdp.fr

Pour une véritable information

Commenter cet article