Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

@AlexandreJardin Génial ; il faut "secouer" nos...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

RT @AlexandreJardin: À revoir ce zèbre...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Les échos de la Touraine est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

"Merde à la fin !" : quand Emmanuelle Cosse...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

De l’inégalité face à la mémoire

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

De l’inégalité face à la mémoire

Milan Kundera, in « L’ignorance », évoque la réelle inégalité entre les individus lorsqu'il s'agit de restituer les souvenirs communs.

« Quoiqu’il ait voulu être au plus proche de la vérité, Josef ne pouvait pas prétendre que son anecdote était identique à ce qu’il avait vraiment vécu ; [...
J’imagine l’émotion de deux êtres qui se revoient après des années. Jadis, ils se sont fréquentés et pensent donc être liés par la même expérience, par les mêmes souvenirs. Les mêmes souvenirs ? C’est là que le malentendu commence : ils n’ont pas les mêmes souvenirs ; tous deux gardent de leurs rencontres deux ou trois petites situations, mais chacun a les siennes ; leurs souvenirs ne se ressemblent pas ; ne se recoupent pas ; et même quantitativement, ils ne sont pas comparables : l’un se souvient de l’autre plus que celui-ci ne se souvient de lui ; d’abord parce que la capacité de mémoire diffère d’un individu à l’autre (ce qui serait encore une explication acceptable pour chacun d’eux) mais aussi (et cela est plus pénible à admettre) parce qu’ils n’ont pas, l’un pour l’autre, la même importance. Quand Irena vit Josef à l’aéroport, elle se rappelait chaque détail de leur aventure passée ; Josef ne se rappelait rien. Dès la première seconde, leur rencontre reposait sur une inégalité injuste et révoltante. »

Nous sommes inégaux

Même avec la nostalgie qui nous caractérise un peu tous - il faut bien l’avouer -, l’ancrage des événements dans la mémoire est sélectif. Le regard que nous avons vers « l’autre » modifie la façon de mémoriser. L’un retient une anecdote alors que l’autre ne s’en souvient plus.
Lorsque nous vivons ensemble des faits, les mémoires de l’un et de l’autre opèrent une sélection inconsciente qui caractérise notre état d’esprit du moment. Une injustice s’ensuit.

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - - 06 11 48 77 63

Observateur du comportement social

Pour trouver des solutions ensemble

Partager cet article
Repost0

Quel budget pour étudier en France? ...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

https://t.co/RnzHy2kuo1

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Les échos de la Touraine est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

https://t.co/fl16YUuemT Voir la réalité en face....

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Le travail c'est bien une maladie, puisqu'il y a...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>