Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De l’hôpital au podium – Alain Rivière

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Juillet 1997 : le feu est vert, Alain passe le carrefour, mais une grosse limousine surgit – son chauffeur a grillé le feu rouge -, Alain écrase le frein, évite le bolide de justesse, il retombe sur son siège.

« J’ai évité le pire », se dit-il.

Mais quelques jours plus tard, il perd sa motricité, ne peut plus s’exprimer.

Direction l’hôpital, puis la maison de réadaptation fonctionnelle. Son corps est en partie paralysé, il perd l’usage de la parole.

Que s’est-il donc vraiment produit à ce terrible carrefour ?

Alain souffre d’aphasie, d’hémiplégie ; les séances de réadaptation, de rééducation en centre spécialisé s’enchaînent. Il espère retravailler un jour. Le couperet tombe, ce ne sera plus possible.

> L’idée de tout abandonner lui passe par la tête. Mais un jour il prend une décision radicale.

Entre le moment où tout s’écroule et celui où il reçoit sa médaille d’or, il lui aura fallu des années de lutte pour sortir la tête de l’eau.

Pour la jeunesse, pour les accidentés, sa réactivité face à l’adversité constitue un exemplequi donnera du courage à ceux qui auraient tendance à baisser les bras quand tout va mal.

Son récit éclaire d’un nouvel espoir ceux qui sombrent dans l’obscurité mentale. Atteindre un objectif, c’est un peu comme toucher le dix au tir.

Alain a réussi une double performance

  • Sortir d’une situation qui attirerait nombre d’entre nous vers le fond
  • Et monter sur la plus haute marche après des années d’entraînement.

Le récit de son parcours et sa réaction face aux épreuves encourageront les lecteurs durement éprouvés par la vie.

Ce livre donne également l’occasion de découvrir le tir sportif sous un autre angle. Ce sport requiert une grande concentration, un travail sur la respiration et bien d’autres qualités qui sont pour beaucoup dans le nouvel élan qu’Alain a pris dans la vie.

À noter : Alain Rivière a réalisé tous les dessins insérés dans l’ouvrage.

Livre disponible à "La Boîte à Livres" à Tours : https://www.boitealivres.com

En direct chez l'éditeur : dechartresc@hotmail.com / 06 11 48 77 63

Christian Dechartres LMDP – éditeur du livre « De l’hôpital au podium » - http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage ;

Polissez-le sans cesse et le repolissez. »

Boileau

 

Partager cet article
Repost0

« Les enfants sont rois » de Delphine de Vigan

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Vivre pour être vu, d’aucuns n’existent que dans cette manière d’être.

Quand des parents exposent leurs enfants sur des réseaux pour en tirer profit, ils détruisent à jamais des années de développement harmonieux.

Arrivés à l’âge adulte, ces enfants mesurent tout le mal qui leur a été fait. Certains n’hésitent pas à attaquer leurs parents en justice.

 

Quelques extraits de l’ouvrage :

 

Sur la dépendance aux émissions de téléréalité :

« La sensation de vide qu’elle éprouvait sans pouvoir la décrire, une forme d’inquiétude peut-être, ou la crainte que sa vie lui échappe, une sensation qui creusait parfois à l’intérieur de son ventre comme un puits étroit mais sans fond, ne s’apaisait que lorsqu’elle s’installait face au petit écran. »

 

Le bonheur d’un enfant ne se mesure pas à la quantité de cadeaux :

« – Que peuvent désirer des enfants qui ont tout ?

– Quel genre d’enfants vivent ainsi, ensevelis sous une avalanche de jouets, qu’ils n’ont même pas eu le temps de désirer ? »

 

De la prise de conscience de la stupidité :

« Mélanie relut les commentaires plusieurs fois. Elle se sentait flattée. Récompensée.

Lorsqu’elle s’en rendit compte, elle fut envahie par un sentiment de dégoût. Oui, elle se dégoûtait. »

 

Nous sommes nombreux à nous offusquer de l’intrusion dans notre vie privée quand d’autres livrent tout en public :

« Mais Big Brother n’avait pas eu besoin de s’imposer. Big Brother avait été accueilli les bras ouverts et le cœur affamé de likes, et chacun avait accepté d’être son propre bourreau. »

 

Ces enfants livrés en pâturage aux réseaux perdent tous leurs repères :

« – Comment se faire des amis quand on ne partage rien de leur vie et qu’ils regardent la nôtre à travers un écran ? On était seuls. On était à part. … Mais ce n’est pas le pire. Le pire, c’est que nulle part on n’était à l’abri. Nulle part hors de sa portée. »

 

L’ouvrage de Delphine de Vigan nous fait prendre conscience des dérives toujours plus dangereuses de notre société. Nombre de nos concitoyens ne mesurent pas les conséquences de leurs actes. Les enfants paient un lourd tribut.

 

Christian Dechartres - écrivain public - http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« Enfant, vous êtes l’aube et mon âme est la plaine. » Victor Hugo

 

Partager cet article
Repost0