Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Loi El Khomri : on a vérifié les éléments de...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Vive la langue française avec ceux qui la...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Changer le monde à 20 ans, d’une utopie...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Stop à la loi qui bâillonnera les lanceurs...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Les échos de la Touraine est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

"Panama Papers" : la direction de la Société...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Panama et son bois miraculeux

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Panama et son bois miraculeux

Soyez honnête, vous ne connaissiez pas le Quillaja saponaria - reconnu pour ses exceptionnelles qualités blanchissantes - plus connu sous le nom de "Bois de Panama".

Le bois et l’écorce séchés de cet arbre étaient déjà utilisés par les Indiens d’Amérique pour le lavage des cheveux et des vêtements. Les saponines qu’elle contient forment un savon naturel qui dissout la saleté. Son écorce est purifiante.

Que l’on soit tenté d’avoir recours à Panama pour une opération de blanchiment n’a donc rien d’étonnant.

L’écorce du bois de Panama réduite en copeaux est utilisée comme savon, en raison de la présence de saponine. Elle masque les senteurs. Vous pouvez convertir votre argent sale en argent sans odeur.

La poussière issue de cette poudre d’écorce est en revanche particulièrement irritante. Je veux bien le croire à voir le nombre de lecteurs et de téléspectateurs irrités. Nous sommes nombreux à être agacés par les procédés malpropres utilisés par de riches concitoyens dont certaines n’hésitent pas à nous faire la morale.

A les entendre, plus propres qu’eux on ne trouve pas.

Le nom de Panama est décidément lié aux scandales financiers.

En 1887, Lesseps - décidant la construction d’un canal à écluses -, fit remettre des chèques à un certain nombre de députés dont il voulait obtenir les suffrages. En effet, le lancement d’un emprunt nécessitait le vote d’une loi.

Mais la compagnie fut liquidée en février 1889 ; tous les souscripteurs furent ruinés. Le scandale n’éclata qu’en 1891. Les parlementaires corrompus, les chéquards, dissimulaient les défaillances de l’entreprise qui construisait le canal de Panama. L’affaire provoqua une perte de confiance dans les parlementaires et les Français se détournèrent des industriels.

Panama et la finance ont toujours entretenu des rapports suspects.

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.

Observateur de la vie publique

Pour réagir ensemble

Partager cet article
Repost0

Les échos de la Touraine est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

80 000 signatures et... https://t.co/biyJP5oiL8...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Les héritiers de Renaudot est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 > >>