Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Université Francois Rabelais - Inscriptions administratives 2014-2015

Publié le par Dechartres

Les héritiers de Renaudot vient d'être mis à jour - vous pouvez le lire http://paper.li/Dechartres1/1306183154

Partager cet article
Repost0

Le "train de vie de la maison Copé" épinglé par...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Quand Jean-Louis Debré répond à Nicolas Sarkozy

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Quand Jean-Louis Debré répond à Nicolas Sarkozy

La mise au point de Jean-Louis Debré est nécessaire et importante ; elle permet à ceux qui auraient des œillères d’analyser le sujet.

Sur quoi le Conseil Constitutionnel a-t-il travaillé ? Voyons les réponses publiées par FranceTVinfo. …

* Ce que répond Jean-Louis Debré : Le président du Conseil constitutionnel s'insurge de la description que fait Nicolas Sarkozy du travail de son institution, dans le but de dissiper les soupçons. "Nous n'avons pas des enquêteurs, rétorque-t-il. Nous n'avons pas de pouvoir de police judiciaire, nous ne pouvons pas faire des perquisitions, des saisies ! (...)

"On laisse entendre que nous aurions vérifié l'ensemble des comptes de la campagne de l'ancien président de la République. Non ! Ce n'est pas exact !", martèle Jean-Louis Debré. Le Conseil Constitutionnel avait été saisi par Nicolas Sarkozy lui-même, qui contestait la décision de la Commission nationale des comptes de campagne (CNCC) de ne pas lui accorder le remboursement forfaitaire de ses comptes, pour dépassement du plafond des dépenses autorisées. "Nous n'avons examiné que les griefs de M. Sarkozy, nous n'avons pas examiné tout le compte. Et nous avons simplement dit que les griefs qu'il évoquait pour contester la décision de la CNCC étaient inopérants."

Pour Jean-Louis Debré, cette posture est classique : "Vous trouvez toujours cette tentation, à droite et à gauche, de ne pas discuter les faits qui vous sont reprochés mais d'attaquer les personnes."

Ces manœuvres de diversion de l'ancien président sont classiques, mais elles fonctionnent toujours. C’est fou le nombre de français qui refusent de voir la vérité en face.

Christian Dechartres – écrivain public – biographe – 06.11.48.77.63 – www.cd-lmdp.fr 
Observateur de la comédie humaine

Photo : Jean-Louis Debré & Christian Dechartres en séance de dédicaces.

Partager cet article
Repost0

La présidente du Tribunal de Paris en vigie de...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Les échos de la Touraine est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Parution de l'ouvrage "L'histoire de la Corée.." A. Rahmani - entretiens avec C. Dechartres

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Parution de l'ouvrage "L'histoire de la Corée.." A. Rahmani - entretiens avec C. Dechartres

Après plusieurs mois de travail, le livre parait à la rentrée prochaine.

Il est le fruit de longs entretiens avec le lieutenant Rahmani.

  • Extraits :
  • * Christian Dechartres : vous êtes reparti en Corée dans les années 70 pour des missions de reconstruction.
  • A. Rahmani : oui. J’ai pu constater le travail des Coréens pour le redressement de leur pays. A chacune de mes visites annuelles, dans le cadre de mes fonctions d’ingénieur conseil international de l’ONU, j’ai vu comment le pays se relevait de ces terribles années de guerre. Depuis très longtemps, j’ai eu l’idée de relater l’histoire de la Corée à travers mes expériences militaires et civiles. C’est maintenant chose faite.
  • * Christian Dechartres : M. Rahmani, pourquoi écrire un livre sur la guerre de Corée ? Abdelkader Rahmani : c’est une guerre inconnue. Elle est ignorée des citoyens français ; tout comme les guerres d’Indochine, d’Algérie, de Madagascar souvent occultées par les médias et les livres d’histoire. Ce que j’écris, c’est pour la France et la jeunesse future.

A travers ce travail de mémoire et de pédagogie, j'ai sans cesse ressenti cette volonté de M. Rahmani qui se traduisait par "il faut absolument informer notre jeunesse, lui donner les moyens de comprendre le monde, ainsi elle évitera la répétition des erreurs commises si coûteuses en vies humaines."

Dans l'ouvrage, on peut lire les lettres que le lieutenant Rahmani adressait à son épouse. Elles sont touchantes. On n'imagine pas un officier sur le front écrire de la sorte.

Après la lecture de « L’histoire de la Corée – pays du matin calme – et sa guerre tragique » Entretiens avec Christian Dechartres", vous ne verrez plus la Corée sous le même angle.

Vous pouvez d'ores et déjà réserver le livre en complétant le bon de souscription joint à cet article.

Christian Dechartres - écrivain public - biographe - 06.11.48.77.63 - www.cd-lmdp.fr

Parution de l'ouvrage "L'histoire de la Corée.." A. Rahmani - entretiens avec C. Dechartres
Partager cet article
Repost0

L'un de vos aïeux a-t-il participé à la Guerre...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

L’ancien président de la République se pose en victime

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

L’ancien président de la République se pose en victime

Il ne faudrait pas que ces écrans de fumée nous fassent oublier le fond du dossier : on est dans le soupçon de trafic d'influence avec promesse de rétribution au bénéfice d'un magistrat de la cour de cassation ; cette influence sur une autorité publique est passible de dix ans de prison et d'un million d'euros.

Ce qui est cocasse, c'est l'angle de défense de l'ancien Président de la République, il accuse le pouvoir actuel de "manipuler" la justice. Il serait victime de syndicalistes... Je suis certain qu'une majorité de français ne saisit pas véritablement les chefs d'accusation à l'encontre de N. Sarkozy.

Il faut véritablement s'attacher à mieux l'expliquer.

* Des juges votent à gauche, d’autres à droite. L’étiquette politique est-elle un gage de probité ? Pour certains, oui !

Christian Dechartres – écrivain public – 06.11.48.77.63

Observateur de la comédie humaine

Partager cet article
Repost0

Des français brûlent un drapeau algérien

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Des français brûlent un drapeau algérien

Ce spectacle est désolant.

Le décret pris par le maire Estrosi à Nice - "interdiction de sortir des drapeaux étrangers" - était de nature à générer ce type d'acte idiot. J'avais d'ailleurs attiré l'attention sur les effets pervers de ce décret.

Il faut vraiment expliquer l'histoire à nos jeunes générations et à ce M. Estrosi. On éviterait ce spectacle navrant à plus d'un titre. La France n'a pas eu une conduite exemplaire ces cent dernières années.

Ces faits - aujourd'hui - ne nous grandissent pas. Il faut se ressaisir et agir contre de tels comportements.

Il faut agir pour rassembler et non pas rentrer dans le jeu des fauteurs de troubles.

Plus on stigmatise des populations, plus on provoque des situations comme celle de Bourges où des jeunes prennent plaisir à détruire un drapeau national.

Christian Dechartres – écrivain public – 06.11.48.77.63

Observateur de la comédie humaine

Partager cet article
Repost0

Les échos de la Touraine est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>