Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du danger des promesses politiques

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Du danger des promesses politiques

Qu’ils fussent de droite ou de gauche, certains politiques n’hésitent pas à changer de ligne quand le vent tourne.

  • Choisir l’option selon l’actualité du moment
L’opinion semble mieux disposée à accepter cette option ? Soit, si je veux être élu, je dois prononcer des discours répondant aux attentes de la majorité des citoyens.
  • Le bon sens ?
La raison voudrait qu’un homme – ou une femme - politique propose un programme dont la mise en œuvre serait bénéfique à l’ensemble de la population. Sur le fond, c’est d’une logique implacable.
Mais pour être élu, il faut rassembler les voies de toute la population ignorante des lois de l’économie, des citoyens incultes, des gens méconnaissant les institutions et l’histoire de leur pays.
  • L’intérêt général ?
En conséquence, notre girouette politique ne s’embarrassera pas à élaborer un programme bon pour le pays. En toute logique, elle présentera un pseudo-programme visant à satisfaire la majorité.
L’intérêt du pays ?… Le sien d’abord : une place au soleil, une bonne rémunération, des avantages substantiels…
  • S’adapter aux lacunes des électeurs
D’ailleurs, nos concitoyens – dans leur majorité – lisent-ils bien le programme de leur chouchou ? Non. Alors, quelques grandes déclarations sur deux ou trois sujets « sensibles » suffisent pour emporter l’adhésion des plus ignorants.
  • Un processus pourtant réversible
C’est ainsi que les élections se déroulent depuis des décennies ; le phénomène s’accentue puisque le niveau global d’instruction est en baisse ; de nombreux Français ne maîtrisent plus véritablement leur langue. Aussi est-il facile avec quelques mots simples et percutants de leur faire avaler de fausses vérités. Un discours avec quelques mots frappants suffit. Dès lors que l’auditeur a entendu ce qu’il attend, la partie est gagnée ; peu importe que le programme soit inapplicable ou xénophobe, l’essentiel est de recueillir l’adhésion de l’électeur.

Il y a urgence à répandre la vérité autour de nous par des agissements pédagogiques. C’est notre devoir à tous, sans exception.

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://www.cd-lmdp.fr

- 06 11 48 77 63

Pour résister

Et évoluer.

Partager cet article
Repost0

L'histoire est un palimpseste gratté et réécrit...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

https://t.co/rDxjLG7jnY

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Les échos de la Touraine est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

L’ignorance, c’est la force

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

L’ignorance, c’est la force

Imaginez un instant que toute la population comprenne les malversations des politiques, les enfumages des banquiers, les manœuvres des grands patrons…

Ce serait aussitôt la révolution. La force la plus puissante, ne l’oublions pas, sommeille au sein du prolétariat. Elle ne se manifeste pas tant qu’on entretient son ignorance.
  • Entretenir l’inculture
Il faut laisser le peuple dans l’ignorance, éviter l’apprentissage des connaissances nécessaires à la compréhension du système en place. Sinon, tous les stratagèmes seront décryptés ; ce serait catastrophique pour les puissants de la nation.
Un homme ou une femme dotés d’une logique, d’une intelligence, de la connaissance des arcanes du monde deviennent vite dangereux pour les politiques mafieux.
  • Mettre les moyens pour entretenir l’ignorance
Mieux vaut des moutons écervelés. Pour cela, des moyens sûrs : la téléréalité, les émissions avilissantes, les matchs de foot à gogo, des discours adaptés à l’attente individualiste et xénophobe. Le cerveau s’atrophie un peu plus chaque jour. Pendant que ces programmes défilent, les gens n’ont pas le temps de lire et de s’instruire.
  • Une technique bien maîtrisée
Et le tour est joué. Les énarques de tous poils maîtrisent parfaitement le processus. Ils savent combien le peuple est malléable – et surtout égoïste - dans sa grande majorité.

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://www.cd-lmdp.fr - 06 11 48 77 63

Pour faire réfléchir

Et agir

Partager cet article
Repost0

Lutte contre le terrorisme : où en sont les...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

"Quand on s'indigne, il convient de se demander si...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Caution locative Visale : vers une extension à...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Ne confiez jamais l'oeuvre de paix à des...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

"Si l'on bâtissait la maison du bonheur, la plus...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>