Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

#fautpasrever Prenons exemple sur cette façon de...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

#fautpasrever 😧 Désespérant ce recul des...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

#fautpasrever dépaysement total dans fjords....

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Les héritiers de Renaudot est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Tuer serait légitime en certaines circonstances

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Toi, le GI, tu as mitraillé des dizaines de Viets.

Au lance-flammes, tu as brûlé des villages avec femmes et enfants. Tes copains larguaient du napalm pour terminer le « travail ». Pour un soldat américain mort au combat, 25 Vietnamiens perdaient la vie.

 

Un retour insupportable

 

On t’a décoré pour tes « exploits », pour tes « performances ».

Et puis en 48 heures, on t’a renvoyé dans la vie civile.

Choc brutal après ces années de tueries.

Tu es revenu dans ton ranch, un voleur en voulait à tes bêtes. Tu l’as flingué.

Mais ce crime n’était plus légitime, tu as été condamné.

Au Vietnam, tu pouvais tuer ; aux Etats-Unis, non.

Pour un « seul » crime dans ton pays, tu devais payer.

Au Vietnam, on t’incitait à tuer du Viet ; civil ou militaire, peu importe.

Mais maintenant, comment soutenir le regard des femmes et des enfants autour de toi après ces années de massacre encouragées par tes supérieurs ?

 

Comment survivre à cela ?

 

Comment peuvent vivre des hommes que l’on a entrainés à tuer, à massacrer, à brûler des populations ?

Un être humain – devenu tueur professionnel par la force des choses – peut-il revenir à une vie normale en famille ? Peut-il côtoyer ses compatriotes comme si ces massacres n’avaient jamais existé ? Peut-il dormir tranquille ?

 

Perdus pour la société 

 

Que ces anciens GI tombent dans la drogue ou l’alcoolisme n’a rien d’étonnant ; on ne peut pas survivre à de tels actes de barbarie. Les actions atroces perpétrées envers les populations sont gravées à jamais dans la mémoire et ressurgissent à tout moment. Retrouver la paix de l’âme, c’est tout simplement mission impossible.

 

Non, la guerre n'est pas admissible

 

Tant que le monde légitimera les tueries de masse sous des prétextes de « guerres justes », il ne faudra pas s’étonner du comportement des détraqués de notre société.

 

Christian Dechartres – écrivain public

www.cd-lmdp.fr - 06 11 48 77 63

 

Pour comprendre et agir ensemble.

Partager cet article
Repost0

Aux managers pervers narcissiques

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

 

Les hommes perdent la santé pour accumuler de l’argent.

Ils perdent ensuite de l’argent pour recouvrer la santé.

Ils se perdent dans d’anxieuses pensées sur le futur au point de ne plus vivre ni le présent ni le futur.

 Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir…

Et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu.

 

Cette pensée du Dalaï Lama se vérifie chaque jour autour de nous.

Tâchons de nous la rappeler et de la diffuser à nos proches ; nous leur rendrons service.

 

Préserver la santé dans l’entreprise, un devoir

 

Il faut savoir - pour la bonne santé des salariés – qu’une décision de changement communiquée aux employés avant son application est mieux acceptée que si elle lancée de façon unilatérale.

Les salariés associés aux décisions de changement sont en  meilleure santé que ceux qui subissent les transformations sans concertation.

C’est pourtant simple à comprendre et les remèdes sont faciles à mettre en place.

 

Christian Dechartres – écrivain public – dechartresc@hotmail.com - www.cd-lmdp.fr

 

Pour avancer ensemble.

Partager cet article
Repost0

Procès Merah : vif échange sur France Inter...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Histoires insolites de la médecine via...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8