Tirer les conclusions, mais pas les conséquences

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

~~ . Déduire, tirer une conclusion, c’est prendre conscience de faits qui font avancer notre raisonnement. Prendre conscience des conséquences de certains actes permet d’en tirer les conclusions qui s’imposent.

Mais que l’on cesse de nous rebattre les oreilles avec cette expression erronée « tirer les conséquences » qui est un contresens.

On peut dire « cela ne tire pas à conséquence », c’est qu’une action n’a pas d’inconvénient. Quand un acte a des conséquences fâcheuses, on en tire les conclusions qui s’imposent.

La conclusion d’un récit reprend les éléments essentiels en donnant l’orientation à donner en fonction de l’analyse qui en est faite. Une affaire peut avoir des conséquences graves ; on peut entrevoir les conséquences d’un événement. On observe les conséquences, on les subit, mais on en tire les conclusions qui s’imposent.

Réagissez, faites circuler…

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr – 06.11.48.77.63.

Observateur de la comédie humaine

Pour écrire vos récits avec vous et pour vous.

Tirer les conclusions, mais pas les conséquences
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean COQUELIN 11/02/2019 13:21

Dans le même esprit il est rarement su que le magasin bien achalandé n'est pas celui qui présente un beau choix de marchandises, mais celui qui est fréquenté par beaucoup de chalands, c'est à dire de clients. Quand on découvre que cela n'est pas connu de nombreux enseignants, on a des scrupules à reprocher à leurs élèves d'entretenir cette confusion.
Bien cordialement

Jean Coquelin

Christian Dechartres 11/02/2019 21:44

Par confusion de l'effet avec la cause, on emploie abusivement "achalandé" pour "bien approvisionné".
Comme vous le faites bien remarquer, "achalandé" signifie "fréquenté par de nombreux chalands".
Espérons que de nombreux lecteurs s'arrêtent sur nos remarques.
Le niveau de nos jeunes en orthographe baisse chaque année. Or, une personne dotée d'une maîtrise correcte de la langue est capable d'échanger avec autrui.
Que voyons-nous actuellement ? Les gens se déchirent ; ils ne parlent pas le même langage...

Jean COQUELIN 11/02/2019 13:17

C'est parce que j'entends fréquemment des journalistes ou hommes politiques tiraient des "conséquences" et non des conclusions, que cela m'irrite, et que finalement un tout petit soupçon de doute a fini par m'envahir, que j'ai décidé d'effectuer une recherche à ce sujet. Après tout le doute n'est-il pas l'une des pierres de touche de la vérité,
C'est ainsi que j'ai trouvé votre article, ce dont je suis fort heureux, et que je constate que je ne suis pas le seul à être agacé par l'emploi systématique d'une formulation erronée qui met en évidence que le sens des mots se perd. Lecteur régulier du Figaro, de Libération, du Monde, du Point et de l'Express, et des forums de leurs lecteurs, ceci depuis de nombreuses années, je constate l'incapacité d'un grand nombre
de rédacteurs d'exprimer une pensée construite, de comprendre le second degré d'une formulation un peu humoristique. Quant au respect des règles de conjugaison, de grammaire, et de syntaxe...rien ne s'est amélioré depuis la rédaction de votre article, dont je découvre qu'il date de plusieurs années.
Comment l'obligation de fréquenter les bancs de nos écoles, collèges et lycées, jusqu'à l'âge minimum de seize ans, peut-elle amener une large part de population à un niveau de maîtrise de sa langue si faible ?
Les éléments irritatifs sont malheureusement de plus en plus nombreux.

Bien cordialement,
Jean Coquelin

Nico 17/03/2017 01:16

Cela ne tire pas à conséquences, cela ne porte pas à conséquences, cela ne prête pas à conséquences. Il semblerait que ces trois expressions soient passées dans l'usage mais aux dires de certains l'expression correcte serait: cela ne porte pas à conséquence...et j'aurais tendance à être d'accord.

Michel JEAN 30/11/2015 16:30

Bonjour M., enfin r'bjour, je vais bien sûr lire vos art. qui m'ont l'air d'être du bon, du très bon travail même et certainement des grands moments de détente pour moi pauvre esprit... Merci. Bye. Mich.