L’apogée coloniale française de 1914 à 1934

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

La participation des colonies en hommes, en matières premières, en capitaux fut essentielle pour la France. Les Français de métropole doivent une fière chandelle aux troupes coloniales lors de la grande guerre. Après le conflit, l'apport de "colonisés" fut essentiel pour la reconstruction du pays.

Une contribution indéniable pour la métropole

On estime à 600 000 le nombre de combattants venus d’outre-mer au secours de la métropole : 175.000 Algériens, 40.000 Marocains, 80.000 Tunisiens, 180.000 Africains noirs, 41.000 Malgaches, 49.000 Indochinois, pour les plus représentatifs. Au moins 200 000 travailleurs vinrent prêter main-forte dans les ateliers français. Ce sont 100 000 hommes qui traversèrent les océans pour prendre la relève mortelle dans les tranchées en Artois et en Champagne.

L’empire français

En 1918, la France métropolitaine comptait 38 000 000 d’habitants. Avec les colonies, nous passions à une France de 100 millions d’habitants. La capitulation allemande le 11 novembre 1918 a permis à la France de mettre son empreinte sur la Syrie, le Liban, le Togo et une grande partie du Cameroun, pays pour lesquels la France avait reçu un mandat.

Reconnaissance à nos libérateurs

Le ministre des colonies ne déclara-t-il pas en 1919 : « Nous pouvons même nous demander aujourd’hui avec quelque angoisse ce que nous serions devenus si nous n’avions pas cet énorme réservoir dans lequel nous avons pu largement puiser. » En 1910, le général Mangin présentait l'Empire comme une réserve inépuisable de chair à canon susceptible de compenser la faiblesse de la population métropolitaine en cas de conflit avec l'Allemagne.
N’oublions pas notre histoire récente. Elle est édifiante. Nous avons tous le devoir de prendre en compte ces faits. Respect aux familles.

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr - http://cd-lmdp.over-blog.fr/

Que la vérité éclaire les débats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Le pédagogue 25/02/2019 13:39

« On » vient de « découvrir » que quelques survivants, des personnes liées au régime nazi allemand, touchent des pensions.
« Indignation ».
En France, « on » veut que ces personnes ne touchent plus de pension.
Et les COLONIALISTES français ?
Les postes occupés à tous les niveaux de l’État ?
Les sommes dont ils jouissent ?
Les « honneurs » qui leur sont rendus depuis toujours ?
Les distinctions qui leur sont attribuées ?
Les publications élogieuses ?
Les émissions apologiques ?
Il ne faut pas « confondre » disent les Français qui aiment leurs COLONIALISTES.