Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

macron

Août 1914 tragique ; mars 2020 pathétique

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

La vie a-t-elle tant d’importance ?

Août 1914, le commandement français envoie les soldats par vagues successives à l’assaut des tranchées ennemies. On les a vêtus de rouge ; comme cibles, on ne fait pas mieux ! La première vague tombe sous le feu ennemi, on en envoie une autre, et ainsi de suite.

Le 22 août 1914 sera le jour le plus meurtrier de toute l’histoire de l’armée françaiseDans cette seule journée, 27 000 soldats français meurent fauchés par la mitraille allemande. C’est autant que pendant toute la guerre d’Algérie. Oui, vous lisez bien.

Incompétence et insuffisance du renseignement expliquent en partie ce désastre.

 

La guerre déclarée par E. Macron

Janvier 2020, le Coronavirus arrive en France. Ennemi invisible. Les autorités affirment : « nous avons des masques, nos hôpitaux sont prêts. » Rassurant, non ?

La pandémie s’installe. Le chef de l’État déclare la guerre. Hélas, nos soldats sanitaires partent à l’assaut sans masques, sans blouses, sans respirateurs. Ils ne sont pas habillés de rouge comme nos malheureux poilus, mais leur sort est – quelque part – comparable.

L’armée n’est pas préparée ; plus que ça, abandonnée depuis des années. Les troupes de soignants coûtent trop cher. Alors on a réduit les unités, les stocks de masques, de blouses, de respirateurs.

L’État français – financier avant tout - a réalisé des économies.

 

Notre armée s’épuise

Mais voilà, le Coronavirus perce la défense. Équiper en masques les personnels soignants, une urgence. Pas de stocks ; les commandes passées à l’étranger ne suffisent pas.

Ne parlons pas de la population, elle attendra. Et si on disait que le masque est inutile ?

 

Les mensonges du commandement

Comme en 1914, le nord-est de la France souffre plus que le reste du territoire. Faute de protection, des soldats de l’armée des ombres meurent. Pénurie de matériel, de blouses, de masques… On fait dire chaque jour aux informations que le masque est inutile. Bah oui, regardez dans le monde ; voyez-vous des gens intelligents porter des masques en période de pandémie ? http://cd-lmdp.over-blog.fr/2020/04/affaire-des-masques-demasquer-les-imposteurs.html

 

Août 1914 — mars avril 2020 : des fautes de l’état-major

Le 22 août 1914 restera l’épisode le plus noir de l’histoire militaire. Les images dramatiques du début de l’année 2020 marqueront la mémoire des Français pour moult raisons :

  • L’abandon de l’hôpital,
  • La défaillance publique dans la gestion des stocks de masques,
  • Les mensonges répétés – semaine après semaine – pour détourner l’attention de la population,
  • Le nombre de morts que l’on aurait pu limiter.

**********************************************

  • Les mensonges d’État sont légion au fil des gouvernements depuis des décennies. Nous connaissons là un pic. Comme pour les malades et les morts du COVID-19, nous attendons une inversion de la courbe.

 

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://cd-lmdp.over-blog.fr

Observateur de la comédie humaine

 

« Le mensonge politique, aujourd’hui, et c’est une nouveauté, vise à tromper avant tout les opinions publiques. Le mensonge politique à l’ancienne visait à tromper d’autres gouvernements. » Jean-François Revel

 

http://cd-lmdp.over-blog.fr/2020/04/port-du-masque-des-paroles-malheureuses.html

 

Partager cet article
Repost0

Le glyphosate, ça tue ? Oui mais je suis obligé…

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Jamais je n’ai entendu paroles plus consternantes.

Des agriculteurs interrogés sur la nocivité du glyphosate se sont fendus de réponses stupéfiantes :

- Vous utilisez le glyphosate ?

- Oui.

- C’est dangereux pour les populations, pour les consommateurs.

- Peut-être.

- Vous savez qu’en continuant à répandre ce produit dans les champs vous empoisonnez des gens, vous les faites mourir ?

- Oui, mais si j’arrête c’est moi qui vais crever.

- Donc, vous allez continuer ?

- Oui, je ne peux pas faire autrement.

Sa survie vaut plus que celle de ses concitoyens ; c’est atroce.

J’ai entendu ces réponses à plusieurs reprises en France. J’ai enregistré des réactions similaires en Amérique du Sud : « Si on arrête, on va crever, ce n’est pas de notre faute. »

« Mais vous allez faire crever les autres ! »

« Peut-être, mais dans le système actuel, on ne peut pas faire autrement. »

Des agriculteurs savent qu’ils nous empoisonnent, mais ils persistent en arguant qu’ils n’ont pas de solutions alternatives. Ça vous glace le sang.

 

Prisonniers d’une organisation

Ils vivent dans un système financier qui les emprisonne ; sans un rendement maximum, ils ne peuvent pas faire face aux échéances de leurs créanciers. Des lobbies réalisent un travail titanesque pour placer les produits des multinationales, tant et si bien que les agriculteurs ne voient plus de solutions pour sortir de ce cercle infernal.

 

Des solutions « charitables » ?

La rotation des cultures, le paillage, les faux semis, des moyens mécaniques ont fait leurs preuves. Il faut changer le modèle de production. Il faut aider les agriculteurs à modifier leurs méthodes destructrices. Il faut empêcher les lobbies de les enfermer dans cette « culture » dévastatrice. Pour cela, il faut du courage politique. Nous devons faire obstacle aux méthodes mafieuses pratiquées par ces mastodontes soucieux de tirer des profits, et rien d’autre. https://www.sciencesetavenir.fr/sante/glyphosate-ce-qu-il-faut-retenir-des-revelations-liees-aux-monsanto-papers_117118

 

Cultiver la terre sans l'éroder, en l'aimant et en la respectant comme un être vivant, c’est possible.

Le gigantisme tue notre société, détruit la nature et l’homme. Soyons solidaires, les solutions existent.  https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/l-affaire-du-glyphosate-comme-revelateur-de-la-sante-democratique-europeenne-757706.html  Soutenons ensemble les solutions alternatives bonnes pour l’homme et la planète.

 

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr - http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« J’aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers. » Montesquieu, mes pensées.

 

La culture moderne va à l'encontre des processus naturels.

Partager cet article
Repost0

L’apogée coloniale française de 1914 à 1934

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

La participation des colonies en hommes, en matières premières, en capitaux fut essentielle pour la France. Les Français de métropole doivent une fière chandelle aux troupes coloniales lors de la grande guerre. Après le conflit, l'apport de "colonisés" fut essentiel pour la reconstruction du pays.

Une contribution indéniable pour la métropole

On estime à 600 000 le nombre de combattants venus d’outre-mer au secours de la métropole : 175.000 Algériens, 40.000 Marocains, 80.000 Tunisiens, 180.000 Africains noirs, 41.000 Malgaches, 49.000 Indochinois, pour les plus représentatifs. Au moins 200 000 travailleurs vinrent prêter main-forte dans les ateliers français. Ce sont 100 000 hommes qui traversèrent les océans pour prendre la relève mortelle dans les tranchées en Artois et en Champagne.

L’empire français

En 1918, la France métropolitaine comptait 38 000 000 d’habitants. Avec les colonies, nous passions à une France de 100 millions d’habitants. La capitulation allemande le 11 novembre 1918 a permis à la France de mettre son empreinte sur la Syrie, le Liban, le Togo et une grande partie du Cameroun, pays pour lesquels la France avait reçu un mandat.

Reconnaissance à nos libérateurs

Le ministre des colonies ne déclara-t-il pas en 1919 : « Nous pouvons même nous demander aujourd’hui avec quelque angoisse ce que nous serions devenus si nous n’avions pas cet énorme réservoir dans lequel nous avons pu largement puiser. » En 1910, le général Mangin présentait l'Empire comme une réserve inépuisable de chair à canon susceptible de compenser la faiblesse de la population métropolitaine en cas de conflit avec l'Allemagne.
N’oublions pas notre histoire récente. Elle est édifiante. Nous avons tous le devoir de prendre en compte ces faits. Respect aux familles.

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr - http://cd-lmdp.over-blog.fr/

Que la vérité éclaire les débats

Partager cet article
Repost0

Les échos de la Touraine est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Publié dans macron

Partager cet article
Repost0