Agios bancaires : un allègement nécessaire

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 Charger en agios, c’est un peu comme appuyer sur la tête d’un nageur buvant la tasse. Appuyez encore une fois quand il ne parvient plus à reprendre sa respiration. L’effet est garanti.

Quand les agios se multiplient en cas de difficultés, le résultat est semblable : le client dans une mauvaise passe se voit asséner des frais à n’en plus finir et ne parvient plus à remonter « à la surface ».

Il serait bon, en effet, d’éviter l’avalanche d’agios quand la situation est déjà trop compliquée, mais également mettre en place des mesures « incitatives ». Il faut récompenser le bon client qui fait tout pour s’en sortir.

Banque : les agios bancaires ne dépasseront plus 80 €, par mois

 

19/07/13 à 11:59

Le montant maximal des frais facturés par une banque en cas de dépassement du découvert autorisé sera de 8 €, par opération, et de 80 €, par mois.

Les frais bancaires seront plafonnés à 8 €, par opération, et 80 €, par mois, pour l'ensemble des clients et à 4 € et 20 € pour les plus fragiles, dès l'entrée en vigueur de la loi de séparation et régulation des activités bancaires. Pierre Moscovici, ministre de l'Économie, annonce qu'un prochain décret sera pris pour entériner ce seuil maximal des agios bancaires.  

Deux français sur trois seraient à découvert au moins une fois par an, selon un sondage révélé par Panorabanques, le 15 juillet 2013. Un état de fait que les banques font payer à leurs clients à prix fort

Stéphanie Alexandre

Commentaire : article publié par le Particulier. Il faut suivre l’application pratique des dispositions à venir. Une telle mesure est absolument nécessaire.

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr – 06.11.48.77.63.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article