Messages publicitaires : conséquences pour nos enfants

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Langue française et publicité

 

Les enfants ont de plus en plus de difficultés avec l’orthographe. C’est un fait reconnu par toutes les autorités compétentes en ce domaine.

Il est un secteur de l’activité économique qui ne favorise guère l’apprentissage de notre langue, c’est la publicité. Dans les messages, la langue est désarticulée. L’orthographe et la structure grammaticale sont bafouées.

Pour attirer l’attention, pour frapper, pour surprendre, les publicitaires usent de mots déformés, d’anglicismes. Le résultat est parfois affligeant. De grandes affiches regorgent de textes contractés pour être captés rapidement.

Les enfants – très réceptifs à cette communication – sont perturbés dans leur période d’apprentissage de la langue. Il conviendrait de les protéger davantage de ces agressions. Pour cela, il faudrait contraindre les publicitaires à user d’un langage correct.

Tous les médias, télévision, radio, journaux, magazines doivent faire un effort pour tirer leur communication vers le haut.

Nos jeunes générations en ont réellement besoin. Leur avenir sera d’autant plus assuré qu’ils sauront mieux tirer profit de l’usage de leur langue.

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr – 06.11.48.77.63

 

 

Centre commercial

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article