Charlie : morts de rire

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Charlie : morts de rire

Les Cabu, Charb, Wolinski et Tignous ont payé de leur vie pour avoir mis en scène les « cons » de notre société, pour reprendre leur expression.

- Par leurs caricatures, ils ont fait prendre conscience de la connerie humaine. On leur reprochait le scandale. Mais comme le disait Wolinski : « Être scandaleux, c’est dire aujourd’hui ce que tout le monde dira dans dix ans ».

- S’il faut retenir une leçon de cette tragédie, c’est bien celle-ci : « Par les armes, nous pouvons vaincre mais pas convaincre ». Cet horrible massacre ne fait que ressouder une société parfois divisée. En cela, les assassins ont raté leur objectif. Leur « travail » est vain ; ils sont encore plus esseulés qu’avant.

- Respect à toutes les familles des victimes, qu’elles sachent que la disparition de leurs proches servira la France. Leur mort symbolisera à jamais le besoin essentiel de liberté d’expression.

- Comme l’aimait à dire Albert Londres : « Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie ». Poursuivons le métier dans cet esprit. 

Christian Dechartres – écrivain public - http://www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.

Observateur de la comédie humaine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article