Collège : le bal des tartufes

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Collège : le bal des tartufes

Un constat : plus de 20% des élèves sortent de la primaire et du collège sans maîtriser les bases du français, pas plus que celles du calcul.
Question grave : que devient cette frange de la population ? Un français sur quatre ne peut pas décrypter un texte simple. Effectuer un calcul simple ? Même difficulté. Le nombre de personnes dans cette impasse ne cesse d’augmenter.


Quiconque tente de réformer l’école essuie de vives critiques. Et la situation s’aggrave.
* On parle peu - dans le débat animé - des 20% du temps d’enseignement que les établissements peuvent adapter aux besoins des différents élèves.
* On se refuse à remettre en cause les avantages de certains pour donner plus de chances aux défavorisés. Peut-on continuer longtemps à protéger les nantis et laisser les défavorisés à leur triste sort ?
* Les directeurs d’écoles doivent mettre en œuvre des méthodes qui associent les élèves, les parents, les professeurs. Certes, ce n’est pas simple, mais il faut sortir de cette situation intenable qui laisse autant de jeunes sur la touche.


J’ai souvent entendu des propos blessants comme : « Du moment qu’on arrive à sortir une élite de l’école, c’est l’essentiel pour notre pays. » Ce fut peut-être vrai ; mais hélas ça ne l’est plus. Ces 20% de jeunes deviennent un danger pour notre économie et pour notre République.
La jeunesse constitue l’avenir de notre pays. En refusant l’égalité des chances, nous creusons un fossé de plus en plus grand. Les conséquences sociales sont dramatiques pour toute notre société.
Alors, ne faudrait-il pas réformer le collège et le rendre plus égalitaire ?
http://cd-lmdp.over-blog.fr/2015/05/madame-vallaud-belkacem-essuie-un-tir-de-barrage.html
Et vous, qu’en pensez-vous ?


Christian Dechartres – écrivain public – « Le mot de passe » - http://www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.
Observateur de la comédie humaine
Pour chercher les sol
utions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article