Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La soie à Tours, en Indre-et-Loire : à (re)découvrir...

Publié le par Christian Dechartres

La soie à Tours, en Indre-et-Loire : à (re)découvrir...

Partager cet article
Repost0

Que dire à ces pauvres enfants ? Comment survit-on quand on est parent ?

Publié le par Christian Dechartres

Que dire à ces pauvres enfants ?
Comment survit-on quand on est parent ?

Partager cet article
Repost0

Lettre à la jeunesse : Très beau texte toujours d’actualité d’Émile Zola

Publié le par Christian Dechartres

Partager cet article
Repost0

http://cd-lmdp.over-blog.fr/2015/11/nos-croyances-un-frein-a-notre-reussite.html?utm_source=_ob_share...

Publié le par Christian Dechartres

Partager cet article
Repost0

http://cd-lmdp.over-blog.fr/2016/01/sarkozy-le-mea-culpa-tardif.html?utm_source=_ob_share&utm_medium...

Publié le par Christian Dechartres

Partager cet article
Repost0

Sarkozy, le mea-culpa tardif

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Sarkozy, le mea-culpa tardif

J’ai compris, c’était une erreur… Mea-culpa ; je ne recommencerai pas, c’est promis.

* Que de temps pour comprendre

Il fallait un livre et 8 ans de réflexion pour aboutir à ces conclusions ? Et les collaborateurs de l’ancien président - ardents défenseurs de ses positions – c’est donc qu’ils n’avaient pas saisi, non plus, la portée de ses actes ! Souffrent-ils de facultés de jugement approximatives ?

Heureusement que j’étais assis quand j’ai entendu qu’il fallait un livre pour expliquer que « Casse-toi pauvre… » ce n’était pas bien pour un président. Depuis ma plus tendre enfance, j’ai appris la politesse, je maitrise mon langage, c’est ce que l’on nomme l’éducation.

* Les valeurs à communiquer

Je fais en sorte de transmettre des valeurs aux jeunes générations. Que répondre à un enfant qui vous demande : « Qu’est-ce qu’il a voulu dire le président quand il a prononcé casse toi pauvre c… ? Avant, il avait dit qu’il voulait nettoyer les immeubles au Karcher. Pourquoi ? »

Nous savons que l’exemple vient d’en haut. Les enfants captent les messages des adultes ; leur éducation se construit ainsi.

* Respecter nos semblables

Dans mon enfance, on m’a également appris à ne pas humilier mes semblables. Un repas au Fouquet’s, une croisière sur le yacht d’un ami milliardaire… il aura également fallu toutes ces années pour en tirer la conclusion que c’était une erreur ! Si jamais j’avais le privilège de profiter des largesses d’un ami fortuné, irai-je l’exposer à mes connaissances dans le besoin ?

Ces Français qui comptent leur 900€ pour boucler le mois, comment ont-ils perçu cet étalage de richesse immonde ? Oui, Monsieur l’ancien président, les fins de mois sont difficiles, surtout les 30 derniers jours ! Essayez un moment d’imaginer la vie avec si peu, voire rien. Je sais, c’est difficile. Dans huit ans, peut-être aurez-vous avancé sur le sujet ; vos analyses sont bien longues.

* Inquiétant pour l’avenir

Et vos soutiens de l’époque « bling bling », ont-ils procédé à la même analyse ? En ont-ils tiré les conclusions qui s’imposent ?

Vos délais de réflexion nous inquiètent. Il n’a pas fallu des années aux citoyens sensés – dotés d’une profonde humanité - pour comprendre la portée dramatique de vos actes. Votre apprentissage est long ; ça n’augure rien de bon pour la suite.

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.

Observateur attentif de la comédie humaine

Pour sortir de l’ornière

Partager cet article
Repost0

Bel article ; il éclaire bien sur le métier souvent méconnu. 

Publié le par Christian Dechartres

Bel article ; il éclaire bien sur le métier souvent méconnu. 

Partager cet article
Repost0

Pataquès, drôle de mot !

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Pataquès, drôle de mot !

Le sens de ce mot qui remonte au XVIIIème siècle est « faute grossière de liaison ».

L’étymologie de ce mot remonte – d’après Bloch et von Wartburg – à la situation cocasse suivante :

« Un plaisant, assis entre deux dames, trouve sous sa main un éventail.

  • Est-il à vous ? demande-t-il à la première.
  • Il n’est point-Z-à moi, Monsieur. –
  • Il n’est pas-T-à moi non plus, dit l’autre.
  • Puisqu’il n’est point-à-vous et qu’il n’est pas-T-à vous, ma foi, je ne sais pas-T-à qu’est-ce. »

Ainsi est né le mot « pataquès » en référence à cet échange ponctué de liaisons erronées. Histoire charmante !

Christian Dechartres – écrivain public - http://www.cd-lmdp.fr - « Le Mot de Passe – 06.11.48.77.63.

Observateur des humains

Pour rendre la vie plus simple

Partager cet article
Repost0

Le sot-l’y-laisse, vous connaissez ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Le sot-l’y-laisse, vous connaissez ?

C’est ce morceau de chair très fine de chaque côté de la carcasse d’une volaille, au-dessus du croupion.

Il est si peu apparent que le sot l’y laisse. Le sot est trop ignorant pour aller chercher ce morceau si bon.

D’où le nom de « sot-l’y-laisse » !

Étonnant ! N’est-ce pas.

Les sot-l'y-laisse (nom masculin invariable) sont réputés pour leur goût. On se régale avec ces morceaux de viande très tendres que l’on peut mitonner avec des lardons et de la crème…

Bon appétit.

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://www.cd-lmdp.fr - 06.11.48.77.63.

Observateur du monde

Pour que la vie devienne un plaisir

Partager cet article
Repost0

Vincent Lindon : un acteur sincère, vrai, authentique. Il nous touche dans ses combats , mieux que certains...

Publié le par Christian Dechartres

Vincent Lindon : un acteur sincère, vrai, authentique.
Il nous touche dans ses combats , mieux que certains politiques usant du rejet.

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>