Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fouillez, vous trouverez ! https://t.co/SvylZOsok1

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

1ère guerre mondiale : souffrance, capture,...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Il y a 99 ans, cessait la #GrandeGuerre: elle...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

@AudreyPulvar Oui, #PascalPraud a une curieuse...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

A quoi ressemble votre bibliothèque idéale ? via...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Le livre qui fait un tabac

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

C’est le mois sans tabac. Occasion de lire "Salles fumeurs".

 

Christopher Buckley fait preuve, dans cette satire de l'Amérique d'aujourd'hui, d'une finesse, d'un mordant et d'un humour dévastateurs.

 

Nick Naylor a sûrement le job le plus ingrat de tous les Etats-Unis. Porte-parole de l'industrie du tabac, il est l'un des hommes les plus impopulaires de Washington. De conférences de presse en émissions télévisées, de colloques sur la santé en réunions à Hollywood, son habile - et douteuse - défense du tabagisme soulève les passions et l'entraîne dans des aventures invraisemblables. Voire parfois périlleuses... Drôle, cocasse, un rien provocateur et très peu politiquement correct, ce roman qui se moque du " néopuritanisme " américain, tout en soulignant l'hypocrisie profonde et choquante de l'industrie du tabac, est un véritable tour de force.

 

Comment retourner l’opinion

 

Les industries impopulaires, armes, alcool, plomb, amiante, pêche à la baleine, stockage des déchets toxiques réussissent le tour de force de faire bonne figure grâce aux lobbies très puissants toujours prompts à leur venir en aide. Les techniques employées par le héros de notre ouvrage « Salles fumeurs » démontrent comment il est possible de retourner l’opinion publique.

 

Une blague pour illustrer les trucs à employer 

Deux mecs font du camping et un grizzly les attaque en pleine nuit. L’un enfile ses baskets et commence à les lacer. L’autre lui dit « ça sert à rien, le grizzly court plus vite que toi ». Et son copain de lui répondre : « pas besoin de courir plus vite que lui, il suffit que je coure plus vite que toi ! »

 

Je vous rassure ; à la fin du livre, la morale est sauve.

 

Christian Dechartres – écrivain public

www.cd-lmdp.fr - 06 11 48 77 63.

 

Pour réfléchir ensemble.

 

 

.  

 

Partager cet article
Repost0

Histoire de l'année 1967 (3/4) : Loin du Vietnam...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Les échos de la Touraine est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Les échos de la Touraine est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Aider nos jeunes dans ce monde parfois hostile....

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0