Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

@Stepgimb Certains Français sont incontrôlables...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

[URGENT] Texte intégral et analyse du Traité...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

« Emmanuel Macron: Pour un réel accompagnement...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

https://t.co/NpN07BqsBs https://t.co/NpN07BqsBs

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Et vous, si vous procédiez au test 🧬 ADN. Vous...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Joseph Kessel, hommage sous l’Arc de Triomphe

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Joseph Kessel témoin parmi les hommes le temps de l'espérance
Kessel

L’incipit du « temps de l’espérance » donne le ton :

 

La grisaille du petit matin commence seulement à frotter les rues de sa cendre bleutée. Mais déjà, puissant et monotone comme un bruit d’élément, venu des faubourgs et de la banlieue, des quartiers popu­leux et des quartiers de luxe, monte vers le parcours triomphal le piétinement de la foule en marche.

Ils ne seront pas au premier rang, ceux-là qui, pourtant, se sont levés avant l’aube. D’autres, plus enthousiastes et plus passionnés, gardent leur place depuis la veille.

J’ai vu des vieilles femmes, des enfants, dimanche soir, roulés dans des sacs, dans des couvertures, sur le bord de l’avenue des Champs-Élysées, tandis que Paris allait, vers le cénotaphe, rendre hommage aux morts. Ces gens trouvaient qu’il valait la peine de passer une nuit à la dure, par cette veillée d’allégresse, afin de mieux voir ceux qui en avaient tant passé dans la boue et l’angoisse, au petit poste et dans la sape.

Le ciel brumeux s’éclaircit lentement. Il faut une voûte glorieuse à ce jour glorieux. Et la pâte humaine enfle de plus en plus, déborde les trottoirs, bloque les rues, envahit tout.

C’est comme une nuée immense de visages et de corps ; impossible de distinguer non seulement les individus, mais des blocs même d’individus, C’est une nappe vivante, frémissante, infranchissable, indescrip­tible, qui s’agite, qui attend et qui aime.

 

Sous la plume du grand Joseph Kessel, nous ressentons l’émotion de la foule – certains sont venus la veille – pour rendre un hommage appuyé aux poilus.

 

S’inspirer du respect que nous inspirent ces premiers paragraphes

Dans la semaine qui a précédé le centième anniversaire de l’armistice de 1918, le président de la République a rendu hommage à une jeune génération décimée par la folie humaine. Il voulait marquer les esprits et travailler pour la paix. À chacune de ses étapes, il fut interpellé sur… Le prix de l’essence.

Toutes les revendications sont à prendre en compte. Mais les livrer lors de commémorations, sur des lieux empreints d’émotion, c’est faire preuve d’un déni de l’Histoire, c’est déplacé.

Dans les semaines qui suivirent, l’Arc de Triomphe fut l’objet de vandalisme. J’en ai pleuré.

Arc de Triomphe mémoire France hommage nation République
Arc de Triomphe

 

Relisons Le temps de l’espérance de Joseph Kessel. Communiquons ensemble les valeurs de respect, les valeurs de la République et de la démocratie. Pensons aux sacrifices de nos grands-parents ; œuvrons pour la paix et le dialogue. Relire à ce sujet : http://cd-lmdp.over-blog.fr/2019/01/un-siecle-de-sacrifices-pour-quel-resultat.html

 

Christian Dechartres – écrivain public – http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

Le véritable patriotisme n’est pas l’amour du sol, c’est l’amour du passé, c’est le respect pour les générations qui nous ont précédés. (Questions contemporaines de la manière d’écrire l’histoire.)

Partager cet article
Repost0

https://t.co/CEFu1VuUr2 Pour information... si...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Va-t-on enfin soigner ce handicap en progression chez les jeunes ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Il est sournois, on ne veut pas l’évoquer, il est pourtant à l’origine de situations désastreuses.
handicap invisible écriture lecture
Jeune handicapée

 

« Handicap : Désavantage, infériorité qu’on doit supporter. »

Telle est la définition du dictionnaire. Les populations, les collectivités se préoccupent de plus en plus de l’accès des personnes handicapées à des structures jusque-là inaccessibles à elles. C’est heureux, il faut continuer dans cette voie.

 

Quand on vous parle de personnes handicapées, quelle image avez-vous de ces femmes et de ces hommes ? Vous voyez un citoyen en fauteuil roulant, un autre amputé d’un membre… Le mot « handicap » est majoritairement associé à une déficience physique, il faut bien le reconnaître.

 

Ces handicaps invisibles

Or, des handicaps autrement plus pénalisants condamnent nombre de nos concitoyens à une vie en retrait.

Dans mon métier, je rencontre nombre de personnes

  • Incapables de lire un texte simple et d’en retirer l’idée générale,
  • Incapables de répondre à un courrier ordinaire,
  • Incapables d’analyser un document administratif,
  • Incapables de constituer un dossier pour se défendre,
  • Incapables de comprendre une consigne affichée dans l’entreprise,
  • Incapables de décrypter un programme politique,
  • Incapables de gérer un budget,
  • Incapables d’écrire un CV ou une lettre de motivation
  • Incapables de décrypter les informations dans les médias.

 

La liste est longue pour certains de nos compatriotes. Ces personnes ne devraient-elles pas être déclarées handicapées ? Elles le sont bien plus qu’un amputé du bras capable – lui

  • De gérer un budget,
  • De lire des documents,
  • De comprendre des informations,
  • De répondre à un assureur, à une administration,
  • De s’adonner à la lecture pour le plaisir et les bienfaits de l’exercice.

 

Quand je suis face à ces gens dépourvus de la capacité à gérer le quotidien, j’éprouve un sentiment amer. Pourquoi un nombre croissant de jeunes a-t-il tant de difficultés à comprendre un texte simple ? Notre système ne parvient pas à les former. Quel que soit le domaine d’activité, il faut pouvoir maîtriser la langue et savoir effectuer des opérations mathématiques faciles.

On ne demande pas à chaque Français d’être Victor Hugo ! Mais le savoir de base est indispensable pour gérer ses propres affaires et travailler.

Sans cette capacité à lire et à écrire, c’est l’exclusion assurée.

 

Quels sont les profils des chômeurs et des détenus ?

  • Un chômeur sur deux n’a pas le bac. Un bac qui n’a d’ailleurs plus grande valeur. Le nombre de bacheliers qui rencontrent des difficultés en lecture et en écriture s’accroît. Le savoir protège mieux du chômage, c’est un constat récurant.
  • Les détenus, pour moitié, n’ont aucun diplôme ; 80 % ne dépassent pas le niveau CAP. Près d’un tiers des personnes incarcérées échoue au bilan de lecture.

De la nécessité d’apprendre

Toutes les études le démontrent, l’incapacité à lire et à écrire constitue un handicap au sens fort du terme. Malheureusement, nos élèves éprouvent de plus en plus de difficultés face à la lecture et à l’écriture. Resteront-ils à la porte des entreprises ? Seront-ils de piètres gestionnaires menant leur famille à la faillite ?

apprentissage jeunesse handicap
jeune vers ???

Le chantier à mettre en œuvre est urgent. Mobilisons toutes les forces vives pour inverser la tendance et donner des atouts à l’ensemble de notre jeunesse.

 

Christian Dechartres – écrivain public –http://cd-lmdp.over-blog.fr

Christian Dechartres écrivain public
Christian Dechartres

 

« Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait ».

 

Partager cet article
Repost0

https://t.co/S1Yl7mF71n - Pour ceux qui ne...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

#AlertePollution : à Toulon, l'inquiétante...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0