Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2 articles avec bon sens

« Combat pour le bon sens » de René Monory : titre à méditer

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Les bonnes lectures du confinement

 

Cet ouvrage mérite un regard particulier dans cette période agitée où les propos haineux circulent sur les réseaux.

 

René Monory était mécanicien automobile de formation, il avait l’équivalent d’un BEPC pour tout diplôme ; à ses débuts, il était concessionnaire automobile à Loudun (86). Il est un des fondateurs du Futuroscope de Poitiers.

Il sera sénateur entre 1968 et 2004 et président du Sénat de 1992 à 1998.

 

René Monory a écrit ce livre après l’accession au pouvoir de François Mitterrand.

Dans une France endettée, confrontée à un chômage que le déficit de l’UNEDIC rend tragique et qui semble aller à grand train vers la pénurie, l’inquiétude grandit.

Est-il possible encore d’espérer ?

 

René Monory, ministre de l’Économie, au moment où la victoire électorale de la Gauche venait redistribuer les cartes, répond avec confiance : oui, la France a encore un rôle à jouer. Il n’est pas trop tard mais il est grand temps. Il faut enfin voir les choses dans leur réalité profonde. Seul le bon sens peut remettre la France dans le bon sens.

Ce n’est pas le livre d’un grand commis de l’État sorti des écoles pour gérer le pays avec des théories, mais celui d’une France tranquille "sortie du rang" grâce à son travail et à son réalisme. Il n’a pas gravi l’échelle des honneurs mais celle des responsabilités : petit artisan développant son entreprise, maire de sa ville, conseiller général, rapporteur de la commission des Finances au Sénat, président du comité intérimaire du Fonds monétaire international, Grand Argentier.

Cette voix réfléchie, qui ne cherche pas la polémique mais l’efficacité, mérite d’être écoutée.

 

René Monory se distingue des énarques et consorts par une expérience de la vie qu’il a mise à profit pour construire une carrière comme peu l’ont réalisée dans le milieu des « fauves » politiques. Par l’écoute, l’observation, le travail, il s’est construit au fil des années. Natif de Loudun – pays de Renaudot -, j’ai connu l’homme (garagiste) qui fut le patron de mon frère aîné.

Dans le monde actuel, des personnages de cet acabit apaiseraient peut-être les tensions.

 

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« Ma carrière a consisté à gravir les échelons des responsabilités et non à faire irruption dans le concert politique où une ambition m’aurait jeté. » Avant-propos de l’auteur

 

 

Partager cet article

Repost0

COV19 : Refus de l’autorité ou stupidité ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Une pandémie - sans précédent depuis un siècle - nous menace tous.

 

 

 

Les consignes sont claires : pour faire barrière à la propagation du virus COV19, il faut :

  • Éviter d’approcher les gens
  • Éviter les rassemblements
  • Ne pas se serrer la main
  • Ne pas s’embrasser
  • Se laver les mains régulièrement.

Sans ces précautions, nous favorisons la transmission du virus.

 

Les réfractaires inconscients

Et que voyons-nous autour de nous ? Des gens se serrant la main et embrassant joyeusement les copains, la famille, les jeunes, les vieux.

 

Comment doit-on parler à ces irresponsables ?

Ces embrasseurs contribuent largement à la propagation du virus. Dans quelle langue faut-il leur parler pour qu’ils comprennent la gravité de leur attitude ?

 

Des adultes vraiment malades

Qu’un adolescent s’oppose à un parent, à un système lorsqu’il ne comprend pas, on peut lui trouver des excuses. Il faut l’aider à se construire.

Mais quand des adultes vont à l’encontre des recommandations émises par les scientifiques pour éviter une catastrophe, nous avons là tous les signes d’une pathologie.

  • D’aucuns ne semblent être là que pour s’opposer à toutes les décisions, même les plus salvatrices. Cette frange de la population met nos nerfs à rude épreuve et menace notre société. Sans relâche, il faut user de stratagèmes pour leur faire entendre raison.

Christian Dechartres – écrivain public « Le Mot de Passe » - http://cd-lmdp.over-blog.fr

Observateur de la comédie humaine.

« Dieu est peut-être éternel, mais pas autant que la connerie humaine. » Pierre Desproges.

« Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c’est leur connerie, pas leurs différences. » Anna Gavalda.

Partager cet article

Repost0