Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

etats-unis

La démence suicidaire de Trump

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Le président américain a minimisé le danger de l’épidémie du virus envoyé par les Chinois, selon son expression. Mais l’Amérique ne tremble pas ; la première économie du monde n’a pas peur. En revanche, Trump fait peur à son peuple et au monde entier par son attitude provocatrice.

 

Des prises de parole ahurissantes

Dans ses discours affligeants, il aurait toujours une solution pour contrer les effets dévastateurs de la pandémie : « — Les États-Unis soutiendront vigoureusement les secteurs d’activité, comme les Compagnies aériennes et autres, qui sont particulièrement touchées par le virus chinois »

 

Des déclarations consternantes

« — On ne va tout de même pas bloquer la première économie du monde pour un petit virus ? Des gens meurent de la grippe et on n’arrête pas pour autant toute l’activité. Des accidents de la route et des suicides font de nombreuses victimes et alors ? Ce virus, on va l’arrêter, l’Amérique est forte. »

 

Trump minimise l’impact du Coronavirus

« — le risque pour les Américains est très faible ». Et si le coronavirus venait à se propager dans le pays, les autorités seraient « très, très bien préparées. »

 

Un optimisme qui fait froid dans le dos

« — Est-ce que ce ne serait pas génial d’avoir toutes les églises pleines pour les fêtes de Pâques ? », a affirmé le président américain. Dans le même temps, le nombre de décès augmente toujours plus chaque jour, les Américains se préparent à une catastrophe sanitaire et économique.

 

L’économie avant le peuple

La santé de l’économie, c’est le leitmotiv du premier Américain dans chacune de ses apparitions ; bien avant la santé du peuple. Il faut maintenant se rendre à l’évidence, le COVID-19 n’est pas un canular comme il l’insinuait encore récemment. Trump, par sa gestion calamiteuse de la crise, par ses messages contradictoires, aura des centaines de morts sur la conscience. Il annonçait, il y a peu de temps, une disparition rapide du virus chinois. C’est bien sûr l’Empire du Milieu qui est responsable de cette « attaque » !

 

Une responsabilité énorme

Qu’a fait Donald Trump pour les Américains pendant qu’il palabrait et faisait mine d’arrêter le virus ? Rien. Pas de confinement ; cette méthode n’est pas pour la première puissance mondiale.

 

  • Rappelons qu’il a aussi démantelé la cellule de la Maison-Blanche chargée de coordonner la réponse à une pandémie. Le président des USA commence à évoquer la réalité du désastre, mais il sera toujours responsable de l’attitude suicidaire qu’il a eue depuis le début de la pandémie. Les morts vont se compter en centaines de milliers ; l’équilibre mondial pourrait s’en trouver profondément modifié.

 

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://cd-lmdp.over-blog.fr

Observateur de la comédie humaine.

 

Pour mémoire, les propos de Trump au sujet d’Ebola :

"— Il faut empêcher les patients atteints par Ebola d’entrer aux États-Unis. Soignez-les, très bien, mais là-bas. Les États-Unis ont assez de problèmes !"

 

Autre commentaire inqualifiable :

"— Arianna Huffington est laide, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Je comprends tout à fait que son ex-mari l’ait quittée pour un homme ; il a pris la bonne décision."

Partager cet article
Repost0