Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

intox

Ils ont droit à tout !

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Intox sur les retraites des étrangers
Retraite des étrangers

« Ils arrivent de l’étranger et ils touchent une retraite comme les Français qui ont travaillé toute leur vie ! »

Combien de fois a-t-on entendu ou lu cette affirmation ! Des réseaux se plaisent à répéter ce qui serait une injustice. C’est une façon de racoler des électeurs pour les politiques qui surfent sur le mensonge.

 

Qu’en est-il exactement ? Où se situe la vérité ?

Dans le système de retraites français, pour bénéficier d’une pension, il faut avoir cotisé.

Le montant de la pension est alors fonction du montant et du nombre d’années de cotisation.

 

Un étranger vivant depuis au moins 10 ans - en situation régulière - sur le sol français peut toutefois demander le minimum vieillesse (qui est une aide sociale) s’il a au moins 65 ans et si ses revenus sont en dessous des plafonds définis.

 

Le minimum vieillesse est actuellement de 833 € par mois pour une personne seule. Il sera augmenté en 2019 et 2020.

Cela ne signifie pas que l’État verse 833 € par mois à chaque bénéficiaire ; l’État verse un complément pour que le revenu total de la personne atteigne 833 € chaque mois.

 

Par exemple, si la personne a déjà 500 € par mois de pension, son minimum vieillesse sera de 333 €.

 

Le nombre de bénéficiaires étrangers est en baisse, les conditions se durcissent.

 

Stop aux fausses nouvelles

Trop de messages circulent en détournant la vérité ; on veut faire croire qu’un étranger pourrait gagner plus qu’un Français qui a travaillé quarante-cinq ans.

 

Des aménagements sont encore à apporter ; mais - de grâce – dialoguons sur des bases saines, sur des faits avérés. Les allégations sans fondements, les fake news provoquent des réactions populistes qui menacent notre société.

 

Sollicitez vos élus

Chaque citoyen peut interpeller son député sur un sujet qui lui tient à cœur. Envoyez-lui un argumentaire en décrivant ce qui vous semble injuste et qui mériterait un examen au parlement. C’est ainsi – également - que nous pouvons avancer dans le dialogue démocratique.

écrivain public corrections relecture biographies Christian Dechartres
Christian Dechartres

 

Christian Dechartres – écrivain public – http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

 

 

« L’homme est de glace aux vérités, il est de feu pour les mensonges. »  Jean de la Fontaine

Partager cet article
Repost0