Port du masque : des paroles malheureuses

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Depuis le début de la crise, les spécialistes répondent invariablement aux auditeurs, aux téléspectateurs :

  • Sur la durée de vie du Coronavirus, on ne sait pas trop…

  • Sur le mode de transmission, nous avons moult incertitudes.

Les scientifiques tâtonnent, chacun de nous peut aisément le comprendre. Le virus nous arrive, il est nouveau, nous n’avons pas de recul.

 

La recherche avance

Les laboratoires travaillent d’arrache-pied pour comprendre le « fonctionnement » du COVID-19 si meurtrier. Chaque jour, les chercheurs avancent. Mais il faudra du temps pour se prémunir contre ce terrible fléau.

Les scientifiques – c’est humain –, apprennent au quotidien ; ils ne peuvent avoir aucune certitude lorsque nous leur posons des questions.

 

Conviction tragique

En revanche, dans leur très grande majorité, quand vous leur demandez « — Est-ce utile ou nécessaire de porter un masque ? », ils vous répondent « — Non. »

C’est terrible de mettre dans la tête des Français l’idée que le masque n’a aucune utilité.[1]

Mettre un masque

  • pour passer devant la caissière,
  • pour vous adresser à votre pharmacien,
  • pour vous rendre chez votre médecin…

ça ne serait pas utile ! C’est terrifiant de faire croire à une telle ineptie.

 

Aucune contre-indication à porter un masque

Si encore le port du masque engendrait des effets secondaires – comme la Chloroquine – nous pourrions comprendre les réserves formulées à l’égard de cette pratique ; mais porter un masque ne comporte que des avantages. Il ralentit, voire empêche la propagation du virus.

Observons le comportement des Coréens, des habitants de Hong Kong ; sont-ils submergés par la vague de COVID-19 comme nous le sommes ?

 

Retour tardif à la raison

Des voix s’élèvent maintenant pour dire « Il serait peut-être préférable de porter un masque ! » Là, nous comptons les morts dans l’ensemble de la population, mais également chez les soignants. Des propos responsables de la part des scientifiques et des gouvernants auraient pu sauver des vies.

 

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » – http://cd-lmdp.over-blog.fr

Observateur de la comédie humaine.

 

« La responsabilité de chacun implique deux actes : vouloir savoir et oser dire. » Abbé Pierre

 

[1] On ne peut s’empêcher de penser que ce discours tend à couvrir une gestion défaillante de la fourniture des masques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article