Faire la guerre pour gagner la paix, quelle illusion !

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

" Si vis pacem para bellum " ou " si vis pacem para pacem " ? 

 

« Faire la guerre à ceux qui font la guerre pour empêcher la guerre ! »C’est la stratégie veille comme le monde.

L’expérience nous montre – hélas - que cette politique mène toujours à l’escalade.

 

« Faire la guerre pour la paix. Déclencher une guerre juste… »Depuis la nuit des temps, les chefs de guerre argumentent inlassablement avec les mêmes prétextes.

 

« Toi, tu fais une guerre injuste, moi je fais une guerre juste ! Voilà toute la différence. »Autant d’arguments toujours avancés par les chefs d’État.

 

Plus on déclenche de guerres, plus on se fait d’ennemis ; c’est mathématique. Et plus on s’expose à des représailles.

 

Et l’ONU dans ces affaires ?

Toujours impuissante.

  • En Corée, pour l’une de ses premières missions, l’organisation des nations unies a montré son incapacité à régler les tensions est-ouest. Le largage massif de napalm n’a pas réglé le problème, le pays est toujours divisé comme l’avaient souhaité les grands de ce monde à Yalta.
  • Et les massacres de populations au Vietnam ? Là aussi, l’ONU a montré ses limites, voire plus.

On peut citer un nombre incommensurable d’exemples du même type.

 

Apprenons aux enfants l’art de la diplomatie.

Donnons-leur toute l’instruction qui leur permettra de comprendre le monde, ce sera un premier pas vers un semblant d’humanité.

 

Christian Dechartres – écrivain public – http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« Je n’entreprendrai guerre que je n’aie essayé tous les arts et moyens de paix. » François Rabelais

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article