Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

#LGLf5 Comment faire lire un enfant ? Lui en faire...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

#LGLf5 commencer à dessiner ✍️ pour mieux...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

#LGLf5 La promesse de l’Aube, à lire ou à...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Rebondir après une épreuve douloureuse

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Il faut faire face aux catastrophes, aux douleurs immenses ressentis après la disparition d’un être cher. Cette reconstruction passe par le processus de la résilience.

Nous en sommes encore au balbutiement dans ce domaine. Il n’y a guère que 30 ans que nous travaillons réellement sur le sujet.

 

Le mécanisme de reconstruction

Nous devons beaucoup à Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, il a largement contribué aux progrès des traitements dans le domaine de la résilience.

 

Beaucoup d’entre nous s’effondrent après des épreuves dramatiques. Mais nous sommes mieux organisés pour soutenir les victimes.

 

Nous ne sommes pas tous égaux face aux traumatismes subis.  Certains se relèvent rapidement, d’autres restent anéantis très longtemps.

 

Pour se reconstruire, un impératif : accepter le traumatisme.

Après le choc violent, vient le moment de la résilience ; c’est un long chemin de croix pour la plupart des victimes.

Une certitude, l’isolement les rend plus vulnérables. Les liens sociaux, les prises de paroles, l’écriture constituent des exutoires qui aident à surmonter nos blessures.

 

Vider son sac

Je le constate avec mes clients ; quand ils se libèrent à plusieurs reprises, lors d’entretiens successifs, ils se soulagent. C’est un peu comme si le sac écrasant qu’ils portent sur leur dos s’allégeait au fil des séances.
Après deux mois, six mois, un an, selon les cas, je les vois passer à autre chose. Ils prennent conscience de ce qu’ils ont encore à vivre pour eux et pour tous les autres.

Quand la personne se reconnecte à la réalité, la partie est gagnée. Elle peut donner un sens à sa vie, aider les autres à son tour.

 

L’actualité ne cesse de nous mettre face à la réalité

L’accident de Millas laissera des traces dans les familles pour longtemps, mais le travail de résilience aidera nombre de victimes à se reconstruire. Nous leur souhaitons un retour à la « vie » le plus vite possible.

Vivre, ce n’est pas oublier les disparus, c’est respecter leur volonté de nous voir vivant.

 

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr -  cd-lmdp.over-blog

 

« Le plus grand faible des hommes, c’est l’amour qu’ils ont de la vie. » Molière

 

 

Partager cet article
Repost0

"Il faut tout mettre en oeuvre pour permettre aux...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Les échos de la Touraine est sorti de presse!...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Donald, sais-tu le mal que tu nous fais ?...

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

Donald, sais-tu le mal que tu nous fais ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

J’ai beaucoup de respect pour les institutions, pour les femmes et les hommes d’État ; et je vouvoie les personnalités.

Avec toi, je ne peux pas.

Donald, quand je te vois, quand je t’écoute, j’ai l’impression d’être face à un ado attardé dans la cour de récréation.

Comment la plus grande nation a-t-elle pu accoucher d’un président comme toi ?

 

Faire la paix, ça te parle ?

 

Tu allumes des feux partout où tu passes.

Tu détruis ce qui a été réalisé avant toi.

Tu menaces des gens partout sur la planète.

Tu te prends pour le gendarme du monde, mais avec ta propre justice, celle d’un exalté.

As-tu déjà vu un homme faire la paix en déclarant la guerre à tout bout de champ ?

Dans nos rues, dans nos villages, dans nos pays, dans le monde, la paix se trouve dans la discussion. As-tu conscience que des gens intelligents parviennent à faire se rencontrer des ennemis de toujours ?

 

Tire les enseignements du passé

 

Prends du recul, observe les actions de tes prédécesseurs.

Qu’est devenu l’Irak après l’intervention américaine et l’assassinat de Sadam Hussein ?

Loin de moi l’idée de prendre parti pour des dictateurs. Nous devons tous lutter contre leurs actions, mais dans le cadre d’actions ingénieuses. Tuer un dictateur ne suffit pas à rendre un peuple uni et heureux.

 

Les Libyens sont-ils plus heureux maintenant que Kadhafi a été exécuté ? Bien évidemment qu’il fallait faire pression sur lui pour infléchir sa gouvernance. Mais le peuple vivait assez bien avant la mort du despote.

 

Tu n’es pas le maître du monde

 

Tu prends ton pays pour un exemple. Tu veux imposer tes décisions au mépris des institutions mondiales.

Tu ignores les accords visant à protéger la planète bien mal en point. Heureusement que des Américains œuvrent intelligemment pour l’avenir de nos enfants.

Tu décides un matin que Jérusalem serait la capitale d’Israël. Mesures-tu les conséquences de tes déclarations ? Veux-tu déclencher un conflit mondial ? On peut parfois se poser la question.

 

Un peu d’histoire sur l’Amérique :
  • Quel est le seul pays au monde à avoir utilisé la bombe atomique sur des civils ? Les USA.
  • Quel pays a déversé des milliers de tonnes de bombes au napalm en Corée ? Les USA. Après 53, les deux Corée n’étaient que des paysages lunaires.
  • Quel pays a massacré - au Vietnam -, des populations civiles encore au napalm, au lance-flammes dans des conditions apocalyptiques ? Les USA.

« Par les armes, on peut vaincre, mais pas convaincre. »

 

Tu laisses ton peuple s’autodétruire

 

Les armes, justement, sévissent quotidiennement sur le sol américain. 1 000 personnes meurent chaque jour par balle aux USA ! Un véritable cauchemar qui ne semble pas t’alarmer puisque tu détricotes la loi sur le contrôle des armes à feu, loi pourtant déjà bien insuffisante.

 

Donald, le monde est devenu fou, mais avec toi, le risque humain s’accroît chaque jour un peu plus.

 

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr - cd-lmdp.over-blog.fr/

 

« Il est plus facile de faire la guerre que la paix. » Clémenceau

La paix est l’intervalle entre deux guerres ; faites qu’il soit long.

 

Partager cet article
Repost0

https://t.co/4PIPEeDv5a

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

RT @arnoklarsfeld: https://t.co/hEj98CnJt7

Publié le par Dechartres

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>