Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

3 articles avec avenir

COVID acronyme

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

 

 

 

 Voici un acronyme « COVID » qui résonne comme une prière d’enfant face à l’état de la planète :

 

Comme

On

Voudrait

Intervenir

Durablement !

 

Christian Dechartres - écrivain public - http://cd-lmdp.over-blog.fr - http://cd-lmdp.fr 

 

Pour avancer ensemble.

 

 

Comme OVoudrait Intervenir Durablement !

Publié dans COVID, acronyme, enfants, planète, avenir

Partager cet article

Repost0

Le glyphosate, ça tue ? Oui mais je suis obligé…

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Jamais je n’ai entendu paroles plus consternantes.

Des agriculteurs interrogés sur la nocivité du glyphosate se sont fendus de réponses stupéfiantes :

- Vous utilisez le glyphosate ?

- Oui.

- C’est dangereux pour les populations, pour les consommateurs.

- Peut-être.

- Vous savez qu’en continuant à répandre ce produit dans les champs vous empoisonnez des gens, vous les faites mourir ?

- Oui, mais si j’arrête c’est moi qui vais crever.

- Donc, vous allez continuer ?

- Oui, je ne peux pas faire autrement.

Sa survie vaut plus que celle de ses concitoyens ; c’est atroce.

J’ai entendu ces réponses à plusieurs reprises en France. J’ai enregistré des réactions similaires en Amérique du Sud : « Si on arrête, on va crever, ce n’est pas de notre faute. »

« Mais vous allez faire crever les autres ! »

« Peut-être, mais dans le système actuel, on ne peut pas faire autrement. »

Des agriculteurs savent qu’ils nous empoisonnent, mais ils persistent en arguant qu’ils n’ont pas de solutions alternatives. Ça vous glace le sang.

 

Prisonniers d’une organisation

Ils vivent dans un système financier qui les emprisonne ; sans un rendement maximum, ils ne peuvent pas faire face aux échéances de leurs créanciers. Des lobbies réalisent un travail titanesque pour placer les produits des multinationales, tant et si bien que les agriculteurs ne voient plus de solutions pour sortir de ce cercle infernal.

 

Des solutions « charitables » ?

La rotation des cultures, le paillage, les faux semis, des moyens mécaniques ont fait leurs preuves. Il faut changer le modèle de production. Il faut aider les agriculteurs à modifier leurs méthodes destructrices. Il faut empêcher les lobbies de les enfermer dans cette « culture » dévastatrice. Pour cela, il faut du courage politique. Nous devons faire obstacle aux méthodes mafieuses pratiquées par ces mastodontes soucieux de tirer des profits, et rien d’autre. https://www.sciencesetavenir.fr/sante/glyphosate-ce-qu-il-faut-retenir-des-revelations-liees-aux-monsanto-papers_117118

 

Cultiver la terre sans l'éroder, en l'aimant et en la respectant comme un être vivant, c’est possible.

Le gigantisme tue notre société, détruit la nature et l’homme. Soyons solidaires, les solutions existent.  https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/l-affaire-du-glyphosate-comme-revelateur-de-la-sante-democratique-europeenne-757706.html  Soutenons ensemble les solutions alternatives bonnes pour l’homme et la planète.

 

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr - http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« J’aime les paysans, ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers. » Montesquieu, mes pensées.

 

La culture moderne va à l'encontre des processus naturels.

Partager cet article

Repost0

Chaque jour, le passé grignote l’avenir

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Dans notre vie, le passé prend un peu plus de volume chaque jour. Il prend une place de plus en plus importante.

Un jour arrive où le passé prend une telle place que l’avenir est réduit à peau de chagrin.

Le présent se déplace inexorablement sur le curseur de la vie, il se rapproche de la fin.

Notre présent a de moins en moins d’avenir.

Nous parlions, il n’y a pas si longtemps de l’an 2000 dans un avenir lointain. Il est dans le passé. Demain ne sera bientôt plus qu’hier.

 

Que faire ?

Le présent se range inévitablement dans un passé de plus en plus lointain chaque jour que nous vivons. Faisons que le vécu soit gravé dans les mémoires ; nous en tirerons ainsi les enseignements.

 

Tirer les conclusions du passé

En 2018, nous « fêterons » le centième anniversaire de la fin de la Grand Guerre. En 1914, les poilus en partance pour le front voyaient la fin de la guerre très proche. Ils n’imaginaient pas l’avenir si sombre. Passé douloureux. L’avenir d’une jeunesse fut anéanti par la bêtise des hommes. A nous de commémorer et d’analyser le passé pour offrir un meilleur avenir à nos jeunes.

 

Aujourd’hui, donnons un sens au passé pour que l’avenir soit meilleur.

 

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr -  cd-lmdp.over-blog.fr/

 

« Les enfants n’ont ni passé ni avenir, et, ce qui ne nous arrive guère, ils jouissent du présent. » Jean de la Bruyère

 

Publié dans passé, présent, avenir, jeunesse, vie

Partager cet article

Repost0