Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ensemble

Baguette et croissants du matin, combien de malades ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

« Chaque matin, je prends ma baguette et mes trois croissants chez mon boulanger. Comme c’est bon en cette période de confinement ! En plus, mes petits-enfants passent 15 jours à la maison, je les emmène avec moi ; ça leur fait une sortie. Ils en ont besoin. »

 

Comportement égoïste et coupable

Dans les 35 000 boulangeries de France, des clients bravent toutes les recommandations ; que dis-je ? les supplications des soignants – en allant se faire plaisir – au quotidien, égoïstement -, chez leur boulanger.

 

Combien de victimes ?

Petit calcul : imaginons une moyenne de 100 clients seulement dans chaque boulangerie : 35 000 X 100 = 3 500 000 risques supplémentaires de contracter le virus COVID-19. Sachant qu’un porteur du COVID-19 contamine en moyenne 5 personnes, on arrive à 3 500 000 X 5 = 17 500 000 de prises de risques - chaque jour - en se rendant chez son boulanger.

 

Bouder son boulanger ?

Non, pas question. Mais deux passages dans la semaine peuvent suffire ; en achetant pour 3 ou 4 jours, on diminue le risque de contamination de façon mathématique. Une fois par semaine à la boulangerie peut suffire en s’organisant bien.

 

Pensez aux soignants qui appellent à plus de civilité

Tout le personnel hospitalier lance des appels désespérés « Restez chez vous, c’est le seul moyen de freiner la propagation du virus. » Alors, cessez de vous rendre chaque matin chez votre boulanger ; vous ralentirez ainsi la progression de l’épidémie.

 

Le tsunami nous arrive ; soyons solidaires face à cette menace planétaire inédite. #RestezChezVous. Organisez vos courses pour en diminuer la fréquence. Groupez-les avec des voisins…

 

Christian Dechartres – écrivain public – « Le Mot de Passe » - http://cd-lmdp.over-blog.fr

Observateur de la comédie humaine.

 

  • Le bonheur est né de l’altruisme, le malheur de l’égoïsme.
  • La bonté est une qualité que l’égoïsme ne connaît guère.
  • Rien n’est plus opposé à la véritable amitié que l’égoïsme.
Partager cet article
Repost0

Mieux vivre ensemble dans l’entreprise

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Ne pourrait-on pas se fixer des objectifs simples et logiques pour améliorer les produits et les services, pour devenir performant dans un climat favorable à l’ensemble du personnel ?

 

Et si…

 

  • Et si nous éliminions ce besoin de contrôle systématique en fabriquant de la qualité !
  • Et si nous allions vers le choix d’un fournisseur unique sur la base d’une relation à long terme loyale et confiante !
  • Et si nous généralisions la formation sur le tas !
  • Et si nous chassions les craintes pour que chacun travaille efficacement dans l’entreprise !
  • Et si tous les services travaillaient de concert pour anticiper les problèmes de production !
  • Et si les responsabilités de l’encadrement s’exerçaient sur la qualité plutôt que sur des chiffres !
  • Et si on développait un programme efficace d’éducation et de développement personnel au sein des entreprises !
  • Et si on se disait que le changement nécessaire est l’affaire de tous !

 

Des méthodes permettent d’extraire des flux d’idées à tous les niveaux d’une entreprise. Les forces différentes de chacun peuvent s’additionner et se multiplier. En prendre conscience permet de travailler mieux et de partager le fruit des efforts.

 

Que chacun se fixe des objectifs en ce sens et le monde du travail ira mieux.

 

Christian Dechartres – écrivain public – http://cd-lmdp.fr – http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« Il ne faut pas mépriser l’homme si l’on veut obtenir des autres et de soi de grands efforts. » Tocqueville

 

#entreprise #ensemble #collectif #objectif #performance #personnel #formation 

Partager cet article
Repost0

Quelle est donc la véritable signification du mot « antisémite » ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Définition de « Sémite » : employé comme nom et comme adjectif, ce mot désigne les différents peuples appartenant à un groupe ethnique originaire d’Asie occidentale et parlant des langues apparentées (sémitiques).

L’usage – courant – du mot « sémite » pour désigner un Juif est abusif.

Pourquoi cet usage perdure-t-il dans toutes les publications écrites et orales ? Cela reste un mystère. J’ai interrogé des religieux à ce sujet ; ils restent cois sur la question.

 

« Antisémite » : raciste animé par l’antisémitisme.

Dans le langage courant, les journalistes, les politiques, les auteurs parlent d’antisémitisme pour désigner cette propension à persécuter les Juifs.

 

Cela fait des années que je cherche à comprendre cet abus de langage. Je fais appel aux spécialistes de la sémantique religieuse pour m’éclairer. Si vous avez une explication, notez votre commentaire au bas de cette page.

Comprendre, c’est avancer.

 

Que la paix règne en ce monde

J’en profite pour renouveler mes messages de paix, de tolérance. Le seul avenir pour les populations de cette planète, c’est le vivre ensemblesans distinction de religion ni de couleur de peau.

 

Christian Dechartres – écrivain public – http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

Que disent les prophètes ? « Aimez-vous les uns les autres ». Pourquoi les religions provoquent-elles autant de tensions et de guerres ?

Partager cet article
Repost0

Apprendre la démocratie à notre jeunesse

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Samedi matin, j’assistais au conseil municipal des enfants.

Démocratie jeunesse dialogue proposition
Conseil municipal

Quelle belle manière d’apprendre les fondements de la démocratie pour ces élèves de CM1 et CM2 qui siègent aux côtés du maire, d’un adjoint et d’une représentante du département !

 

L’expérience de l’élection

Les enfants de ce conseil municipal représentent leurs camarades de chaque école de la commune. Pour exercer leur mandat, ils ont été élus ; ils ont appris à mener campagne pour siéger au conseil. Quand 10 candidats se présentent pour 5 sièges, chacun doit convaincre de sa capacité à représenter l’ensemble des élèves.

 

L’apprentissage de la prise de parole

Le maire mène les débats. Les jeunes conseillers sont invités à présenter leurs projets les uns après les autres. Quand le premier édile donne la parole à un jeune, ce dernier actionne son micro et expose sa demande. Le maire répond sur la faisabilité de la requête. Ce projet est réalisable pour un coût de tant d’euros, le conseil municipal devrait approuver la demande. Tel autre projet coûterait une fortune à la commune, les finances ne le permettent pas. Un accès pour handicapés a été fermé en raison de malversations ; le maire explique la difficulté de faire régner l’ordre et de permettre à tous de vivre librement.

 

L’école de la démocratie

Les enfants prennent la parole quand elle leur est donnée. Ceux qui la demandent très souvent sont invités à laisser parler ceux qui n’ont pas encore parlé.

Le maire fait preuve d’une grande pédagogie. Il alloue un petit budget pour une école ; les enfants géreront la somme en décidant collectivement des priorités. On décide ensemble, le budget n’est pas « élastique ». Telle est la vie en communauté.

 

C’est bénéfique pour les parents

Les enfants sont amenés à participer à des réunions pour faire avancer leurs projets. Les parents y sont invités. C’est aussi une manière de responsabiliser tous les citoyens, grands et petits.

 

Notre pays a bien besoin de tels dispositifs

Après cette réunion, je me suis imaginé une France avec ces conseils municipaux d’enfants dans toutes les communes. Si tous les élèves scolarisés participaient à des conseils de ce type - entraînant leurs parents dans cette démarche démocratique -, je pense que nous ne serions pas dans la situation de chaos que nous vivons en ce mois de décembre.

 

Multiplions ces initiatives

En partageant nos connaissances, en entraînant notre jeunesse vers le haut, en développant l’esprit démocratique dans toutes les strates de la Nation, nous pouvons accomplir de belles choses pour la France.

République démocratie
Place de la République

 

Christian Dechartres – écrivain public – http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

L’amour de la Démocratie est celui de l’égalité. Montesquieu

Partager cet article
Repost0