Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

amitie

"Nous rêvions juste de liberté" d’Henri Lœvenbruck

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

L’incipit donne le ton du livre : « Nous avions à peine vingt ans et nous rêvions juste de liberté. »

 

Le livre qui m’a le plus marqué ?

Quand on me demandait « Quel livre vous a le plus marqué ? », je répondais infailliblement : « 1984 de George Orwell » pour la faculté qu’a l’homme à manipuler son prochain.

Mais je n’avais pas lu Nous rêvions juste de liberté !

C’est maintenant chose faite.

 

Quel choc !

Le style est en parfaite adéquation avec l’histoire.

Les lecteurs qui ont roulé à moto dans les années soixante-dix avec des copains et des copines se sentiront - c’est certain - plus proches d’Hugo.

Les amitiés, les trahisons sont formidablement traitées au fil des chapitres. La liberté que l’on ressent en roulant nous imprègne en dévorant les pages de ce livre.

 

Vivre libre, c’est quoi pour vous ?

Qu’êtes-vous prêt à faire pour vivre libre ? Vous êtes-vous déjà vraiment posé la question ?

Non ? Lisez Nous rêvions juste de liberté.

 

Un récit d’aventure qui en dit long sur l’amitié

Vous pensez qu’un ami - un vrai - c’est pour la vie, que rien ne peut entamer le lien avec lui.

Lisez Nous rêvions juste de liberté.

 

Un véritable coup de poing

L’ouvrage est qualifié d’uppercut par plusieurs critiques ; il faut reconnaître qu’Henri Lœvenbruck frappe fort dans ce récit ; encore davantage à la fin !

L’émotion nous submerge.

 

Christian Dechartres - écrivain public - http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

« L’oiseau qui vole n’a pas de maître ».

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Les habitants de Maillé blessés par l’édification d’une stèle nazie en Moselle ; la menace fasciste toujours à notre porte en 2018.

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

La Nouvelle République fait part de la découverte d’une stèle faisant l’apologie des SS de la (hélas) célèbre 17e SS Panzergrenadier ; ceux-là mêmes qui ont perpétré le massacre de Maillé, plus grande tuerie de civils après Oradour-sur-Glane. Ces SS ont décimé 124 civils à Maillé alors que le régime nazi battait en retraite.

https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/stele-nazie-en-moselle-abominable-pour-maille

 

Le Républicain lorrain rapporte l’élévation d’une stèle en l’honneur des soldats nazis de la 17e SS Panzergrenadier Division.

http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarreguemines-bitche/2018/01/04/une-stele-nazie-erigee-au-pays-de-bitche 

 

Dans un récent article, je relatais la venue d’un membre du gouvernement à Maillé. Geneviève Darrieusseq avait rassuré les élus et le responsable de la Maison du Souvenir de Maillé. Ce lieu de mémoire doit vivre, commémorer les habitants massacrés, mais aussi faire comprendre comment de jeunes nazis en sont arrivés à tuer des bébés, des femmes, des vieillards avec une telle cruauté.

http://cd-lmdp.over-blog.fr/2017/12/le-retour-de-l-extreme-droite-plus-jamais-ca.reagissons.html

 

La Maison du Souvenir de Maillé a un rôle crucial auprès d’une jeunesse en perte de repères. La stèle érigée en Moselle nous apporte la preuve, s’il en était besoin, que les jeunes devraient tous venir à la Maison de Souvenir ; ils y comprendraient ce que respect signifie, que la fraternité est notre seul salut et que le fascisme a toujours mené les peuples à la mort.

 

Soyez tous des relais dans la lutte contre la fascisme sous toutes ses formes

Luttons tous ensemble pour les valeurs d’amitié et de respect.

Imaginez la stupeur des habitants du village de Maillé quand ils ont appris qu’une stèle faisait l’apologie des SS venus massacrer leurs parents, amis ou voisins. Cet acte inqualifiable sonne comme une seconde mort pour leurs familles.

 

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr - cd-lmdp.over-blog.fr/

 

« Le fascisme en tant que régime a certes été balayé, mais le fascisme psychologique quotidien n'est pas mort. » Ettore Scola.

Nous sommes menacés ; réagissons.
 

 

Pour comprendre que la lutte contre les négationnistes est indispensable.

Partager cet article
Repost0