Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nazis

Comment l’homme peut-il atteindre un tel niveau de barbarie ?

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Le psychiatre Léon Goldensohn, de nationalité américaine, s’est entretenu avec vingt et un détenus accusés de crime de guerre au tribunal de Nuremberg.

 

En ce 75e anniversaire de la libération des camps de concentration nazis, nous allons nous intéresser à Rudolf Höss, lieutenant-colonel SS, qui a commandé le camp d’Auschwitz de 1940 à 1943.

Lors des entretiens dans sa cellule, Höss explique son travail :

« – J’avais deux vieilles fermes un peu éloignées du camp que j’avais transformées en chambres à gaz. Dans chaque ferme, on pouvait gazer en même temps dix-huit cents à deux mille personnes.

Pour faire face au nombre sans cesse croissant de gens à exterminer, on s’est mis à brûler les corps dans des fosses, comme à Treblinka.

Une couche de bois, puis une couche de cadavre, une autre couche de cadavres, etc. Quand le feu s’embrasait, on pouvait y balancer les cadavres justes sortis de la chambre à gaz ; ils brûlaient tout seuls.

Nous prenions toujours du retard parce qu’il était beaucoup plus facile d’exterminer au gaz que d’incinérer.

Un jour, Eichmann m’a dit qu’à Auschwitz même on avait gazé deux millions et demi de gens.

Je croyais bien faire, j’obéissais aux ordres. C’est Hitler qui l’a ordonné par le truchement de Himmler et c’est Eichmann qui m’a donné l’ordre concernant les convois.

Avez-vous jamais fait des cauchemars ?

Jamais. »

 

Comme un ouvrier surchargé !

Rudolph Höss explique au psychiatre Léon Goldensohn sa surcharge de travail ! Il cherche chaque jour des solutions pour exterminer plus vite et plus efficacement.

Faire des cauchemars ? Pourquoi ? Exterminer des millions de juifs, c’était l’objectif du régime nazi. Les ordres arrivaient, il fallait trouver des solutions pour améliorer le rendement, accélérer le processus.

À la lecture de ces « entretiens de Nuremberg », on comprend que les dignitaires nazis avaient à cœur d’accomplir la tâche avec rigueur et méthode.

La mentalité et les mobiles des grands criminels nazis nous apparaissent dans toute leur cruauté.

Un risque encore bien présent

En 2022, d’aucuns n’hésiteraient pas à répéter de tels génocides. Ce qui peut nous inquiéter pour l’avenir,

c’est qu’une proportion importante de jeunes Français n’aurait jamais entendu parler de la Shoah.

Christian Dechartres - écrivain public - http://cd-lmdp.over-blog.fr

« Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre ».

Partager cet article
Repost0

Les habitants de Maillé blessés par l’édification d’une stèle nazie en Moselle ; la menace fasciste toujours à notre porte en 2018.

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

La Nouvelle République fait part de la découverte d’une stèle faisant l’apologie des SS de la (hélas) célèbre 17e SS Panzergrenadier ; ceux-là mêmes qui ont perpétré le massacre de Maillé, plus grande tuerie de civils après Oradour-sur-Glane. Ces SS ont décimé 124 civils à Maillé alors que le régime nazi battait en retraite.

https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/stele-nazie-en-moselle-abominable-pour-maille

 

Le Républicain lorrain rapporte l’élévation d’une stèle en l’honneur des soldats nazis de la 17e SS Panzergrenadier Division.

http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarreguemines-bitche/2018/01/04/une-stele-nazie-erigee-au-pays-de-bitche 

 

Dans un récent article, je relatais la venue d’un membre du gouvernement à Maillé. Geneviève Darrieusseq avait rassuré les élus et le responsable de la Maison du Souvenir de Maillé. Ce lieu de mémoire doit vivre, commémorer les habitants massacrés, mais aussi faire comprendre comment de jeunes nazis en sont arrivés à tuer des bébés, des femmes, des vieillards avec une telle cruauté.

http://cd-lmdp.over-blog.fr/2017/12/le-retour-de-l-extreme-droite-plus-jamais-ca.reagissons.html

 

La Maison du Souvenir de Maillé a un rôle crucial auprès d’une jeunesse en perte de repères. La stèle érigée en Moselle nous apporte la preuve, s’il en était besoin, que les jeunes devraient tous venir à la Maison de Souvenir ; ils y comprendraient ce que respect signifie, que la fraternité est notre seul salut et que le fascisme a toujours mené les peuples à la mort.

 

Soyez tous des relais dans la lutte contre la fascisme sous toutes ses formes

Luttons tous ensemble pour les valeurs d’amitié et de respect.

Imaginez la stupeur des habitants du village de Maillé quand ils ont appris qu’une stèle faisait l’apologie des SS venus massacrer leurs parents, amis ou voisins. Cet acte inqualifiable sonne comme une seconde mort pour leurs familles.

 

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr - cd-lmdp.over-blog.fr/

 

« Le fascisme en tant que régime a certes été balayé, mais le fascisme psychologique quotidien n'est pas mort. » Ettore Scola.

Nous sommes menacés ; réagissons.
 

 

Pour comprendre que la lutte contre les négationnistes est indispensable.

Partager cet article
Repost0