Création d’entreprise" />
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

capitalisme

Le triomphe de l’injustice

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Les deux économistes Emmanuel Saez & Gabriel Zucman ont bouleversé l'étude des inégalités. Pour leur ouvrage Le Triomphe de l’injustice, ils ont travaillé en collaboration avec le fisc américain pour démontrer la montée des inégalités aux États-Unis.

 

Une Amérique très à gauche !

Étonnant ! Quand on voit le plus grand pays capitaliste dirigé par Trump, on n’imagine pas que l'Amérique a été à la pointe du combat pour la justice fiscale au début du XXe siècle, elle a ensuite tourné le dos à sa propre tradition.

Franklin Roosevelt avait même voulu instaurer pendant la Seconde Guerre mondiale un revenu maximum légal ; les revenus des plus riches auraient été taxés à 100 % au-delà d’une certaine somme. Même les partis de gauche ne sont pas allés aussi loin en France. Le congrès américain avait opté pour une taxation à hauteur de 92 % au lieu des 100 %.

 

L’impôt nécessaire

Les auteurs expliquent que sans impôts il n’est pas de prospérité possible, qu’un pays ne peut pas se fixer un destin commun sans le recours aux impôts. Des grosses fortunes demandent à en payer plus.

Donald Trump a fait baisser les recettes de l’état et accru considérablement les inégalités.

 

Ni crèches, ni maternelles publiques aux États-Unis

Les candidats américains Sanders et Warren veulent instaurer un impôt sur la fortune pour injecter des finances dans les systèmes éducatifs américains. Des crèches et des maternelles pourraient ainsi profiter à toutes les catégories sociales de parents.

 

L’ISF (impôt sur la fortune) en France

Tel qu’il avait été conçu, il s’était transformé en énorme taxe foncière. Des propriétaires modestes dont les terrains avaient pris une forte valeur se sont trouvés étranglés par l’ISF. Le nouvel impôt, s’il arrive, devra se recentrer sur les très riches. Il faut éviter de pénaliser les propriétaires honnêtes qui contribuent à l’essor indispensable – mais raisonné - de l’immobilier.

 

* Le travail réalisé par les deux auteurs Gabriel Zucman et Emmanuel Saez apporte un éclairage intéressant sur l’évolution des inégalités au fil des décennies. Les lecteurs y puiseront des informations d’un grand intérêt. Les analyses permettent aussi d’alimenter le débat sur l’instauration d’un impôt sur la grande fortune.

 

Christian Dechartres – écrivain public – http://cd-lmdp.over-blog.fr – www.cd-lmdp.fr

 

« La possession des richesses a des filets invisibles où le cœur se prend insensiblement. » Bossuet

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Notre bien commun dans la société capitaliste

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

 

Ceux qui contribuent à l’enrichissement de notre bien commun ne méritent-ils pas de vivre une belle retraite ?

 

Qui enrichit les entreprises ?

 

Les salariés des entreprises sont les contributeurs principaux à notre bien commun. Sans salariés, pas de richesses.

Verser des dividendes aux actionnaires, oui, mais en restant mesuré sur la proportion. Les actionnaires ne sont pas toujours ceux qui prennent le plus de risques.

Les salariés – pour beaucoup - s’usent au travail. Ne serait-il pas légitime d’abonder à leur système de retraite.

N’y aurait-il pas une certaine logique à prélever sur les plus grandes richesses une part – à définir – pour sauver les régimes de retraites ?

 

Faire payer les responsables

 

De même que les pollueurs doivent être les payeurs, les rentiers du CAC 40 ne pourraient-ils pas être les sauveurs d’un système à bout de souffle ?

L’espérance de vie d’un ouvrier est bien inférieure à celle d’un cadre. Est-ce immoral de demander plus à ceux qui s’enrichissent dans des proportions qui donnent le vertige ? Ce n’est pas remettre en cause leur travail, c’est simplement les mettre face à leurs responsabilités. Les gens qui travaillent à l’enrichissement des grands patrons souffrent de maux qui abrègent leur vie.

 

Aider les salariés à mieux vivre leurs dernières années

 

Les actionnaires poursuivent – bien souvent - des objectifs incompatibles avec la bonne santé des salariés. Ce serait un juste retour que lesdits actionnaires mettent la main au pot pour abonder aux caisses de retraite afin d’assurer une meilleure fin de vie aux travailleurs les plus démunis.

 

« Il nous faut apprendre à vivre ensemble comme des frères ou nous préparer à périr ensemble comme des imbéciles. » Martin Luther King

 

Christian Dechartres – écrivain public – https://www.cd-lmdp.fr – http://cd-lmdp.over-blog.fr

 

#capitalisme #retraite #partage #société #générations #solidarité #communauté 

Partager cet article
Repost0

Évasion fiscale, à savoir avant de voter

Publié le par Christian Dechartres, cd-lmdp

Qui a intérêt à défendre l’évasion fiscale ?

Le scandale des Panama Papers et autres évasions en tous genres se sont succédé avec une ampleur jamais égalée. Ce n’est pas pour autant que la finance est devenue plus vertueuse. Loin de là !

 

Lisez cet article édifiant de « l’observatoire des multinationales ». Il est particulièrement révélateur des pratiques des grands groupes.

https://multinationales.org/Du-8e-arrondissement-a-La-Defense-a-la-decouverte-de-l-industrie-de-l-evasion

 

Continuer ainsi, impensable

Il nous faut prendre en compte ces informations avant d’aller voter. Veut-on cautionner ce système, ou au contraire veut-on un monde plus juste ?

 

Repenser le monde de l’entreprise

Protéger les plus faibles, vouloir partager le travail et le fruit du labeur, c'est une revendication légitime, c’est aspirer à un monde meilleur pour nos petits-enfants.

Tous les candidats à la présidentielle ne partagent pas cet objectif, c'est bien regrettable.

 

Christian Dechartres – écrivain public – www.cd-lmdp.fr - http://cd-lmdp.over-blog.fr/

Pour assurer un monde plus juste à nos enfants.

Dans quel monde on vit !

Partager cet article
Repost0